Le Journal de la rentrée - Retrouvez les photos de vos enfants dans votre journal LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

Une nouvelle clôture devait être installée pendant leurs vacances, mais ce fut la surprise à leur retour: «Ce n’est qu’un cauchemar»

fence-ga21d2f8d0_1920
Pixabay

Deux ans. C’est le temps qu’ont dû attendre Paul et Sharon, de Sutton-in-Ashfield, pour avoir une nouvelle clôture. Laleur avait commencé à s’effondrer, il fallait donc à tout prix la changer. Cela devait être fait durant leurs vacances, mais une fâcheuse surprise les attendait à leur retour.

Ils indiquent auprès du Sun qu’à la place d’enlever l’ancienne et d’en poser une nouvelle, la Stonewater Housing Association a installé une structure de plus de 3 mètres, laissant un énorme espace entre leur cour et un sentier qu’ils décrivent comme une « grande chute profonde ». Paul et Sharon craignent désormais le pire : « Ce n’est qu’un cauchemar. Nous sommes tous les deux handicapés et ils l’ont fait maintenant là où mon mari ne peut plus faire demi-tour avec son scooter de mobilité. Et c’est sur un sentier principal et il y a une école juste là-haut où les enfants descendent la rue. Je suis absolument terrifié qu’un enfant ou une personne handicapée ou n’importe qui tombe ».

Un porte-parole de la société s’est exprimé au sujet de ce problème. Il indique qu’« être vraiment désolé pour l’inquiétude que cela a causée (…) Nous avons également convenu avec M. et Mme McSorley que nous déplacerons la nouvelle clôture à côté de leur maison pour qu’elle soit aussi proche que possible du sentier public, afin de s’assurer qu’ils disposent du même espace qu’auparavant ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo