En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

«Quel idiot»: Fernando Alonso insulte Lewis Hamilton au GP de Belgique (vidéo)

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a dû abandonner dimanche dès le premier tour du Grand Prix de Belgique après un accrochage avec l’Espagnol Fernando Alonso (Alpine), en lutte pour la 2e place.
Vidéo

La saison difficile continue pour le septuple champion du monde : Hamilton, 6e du championnat toujours en quête d’une victoire en 2022, n’a pas fini le premier tour de circuit à Spa-Francorchamps.

Le Britannique, parti 4e sur la grille, a voulu doubler dans un virage Fernando Alonso mais s’est rabattu un peu trop sur son concurrent. Il est venu le percuter et sa monoplace a fait un bon impressionnant. Les deux pilotes ont d’abord continué mais Hamilton s’est ensuite arrêté, sa monoplace ne pouvant poursuivre.

« Quel idiot, fermer la porte comme ça depuis l’extérieur… on avait fait un super départ, mais ce mec ne sait que piloter en partant de la première place ! », a invectivé Alonso à chaud dans une communication radio.

La course, neutralisée quatre tours derrière la voiture de sécurité à cause également de l’abandon de Valtteri Bottas (Alfa Romeo), percuté par Nicholas Latifi (Williams), a été remportée par le leader Max Verstappen (Red Bull).

« C’était sans aucun doute ma faute aujourd’hui », a reconnu Hamilton après coup. « Je n’ai pas laissé assez d’espace et j’en ai payé le prix. Ce n’était pas intentionnel. »

Interrogé sur le commentaire salé d’Alonso, Hamilton a ironisé : « c’est agréable ».

« Je n’ai pas vraiment de réponse, je sais ce qu’on peut ressentir dans le feu de l’action, mais c’est bien de savoir ce qu’il ressent envers moi », a continué Hamilton.

A-t-il l’intention désormais d’aller parler à son ancien coéquipier de McLaren ? « Non. Je l’aurais fait jusqu’à ce que j’entende ce qu’il a dit ».

Les deux vétérans âgés maintenant de 37 ans, pour Hamilton et 41 ans pour Alonso, double champion du monde 2005 et 2006 avec Renault, avaient eu des relations tumultueuses lorsqu’ils étaient équipiers chez McLaren en 2007.

Après le choc, Hamilton s’est surtout dit « heureux d’être encore en vie et en forme ».

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles