En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions Namur Actualité de la région de Namur

La grève se poursuivra au moins jusqu’à mercredi dans les carrières de Sagrex

Les travailleurs des sites carriers namurois de Sagrex, notamment, se sont mis en grève ce lundi matin. L’arrêt de travail se poursuivra au moins jusqu’à mercredi. Cette grève est causée par le coût du carburant.

Lancé lundi matin, le mouvement de grève se poursuivra au moins jusqu’à mercredi dans sept carrières wallonnes de l’entreprise Sagrex, a annoncé lundi en fin d’après-midi un responsable syndical.

L’arrêt de travail concerne les sites carriers namurois et hennuyers d’Aisemont, Beez, Engis, Lustin, Marche-les-Dames, Moha et, dans une moindre mesure, celui de Monceau-sur-Sambre, où un transfert d’activités est en cours. Les travailleurs justifient leur action par l’explosion du coût des carburants qui touche fortement les ouvriers lors de leurs déplacements vers leur lieu de travail.

«Aucune avancée n’a été constatée ce lundi et nous n’avons pas été contacté par la direction, qui a demandé la tenue d’un bureau de conciliation qui devrait se tenir ce mardi dès 17h00. La grève se poursuivra donc jusqu’à mercredi matin, au plus tôt», a précisé le permanent Frédéric Lucchetta (FGTB).

Le bureau de conciliation rassemblera le président de la sous-commission paritaire 102.09 (industrie des carrières de calcaire non taillé et fours à chaux, des carrières et fours à dolomies), un représentant de la fédération patronale de l’industrie extractive (Fediex) et des délégués syndicaux de la CSC et de la FGTB.

Flambée des prix de l’énergie

L’inflation et la flambée des prix de l’énergie ont amené les travailleurs de Sagrex à demander un geste pour les aider à supporter le coût des carburants. Non satisfaits de la réponse apportée par la direction de la société, ils avaient, via leurs représentants, déposé un préavis de grève au début du mois de juillet.

Au sein du groupe HeidelbergCement Benelux, l’entreprise Sagrex produit des granulats pour les marchés belge, néerlandais, allemand et français. Ceux-ci sont utilisés dans l’industrie de la construction, principalement comme matière première pour le béton. Ils entrent aussi dans la fabrication de grandes infrastructures, notamment pour le ballast ferroviaire, les revêtements routiers ou encore les digues de protection de berges.

Leader sur les marchés belge et néerlandais, Sagrex emploie près de 400 personnes réparties sur ses 20 sites, dont 18 en Belgique et 2 aux Pays-Bas, ainsi qu’en son siège social établi à Braine-l’Alleud.

Sur le marché belge, l’entreprise est représentée par les marques CBR, Sagrex et Inter-Beton.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Namur Actu

Voir plus d'articles