En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Régions Namur Actualité de la région de Namur

Province de Namur: poursuite de la grève dans les carrières Sagrex

La grève se poursuivait ce jeudi dans les carrières wallonnes de l’entreprise Sagrex, au lendemain de l’échec des négociations. Cependant, une reprise partielle du travail est constatée dans quelques carrières.

Au lendemain de l’échec des négociations, ce mercredi, entre la direction et les représentants des travailleurs de l’entreprise Sagrex, la grève se poursuivait ce jeudi.

Entamé lundi à 6h, le mouvement de grève concerne les sites carriers namurois, liégeois et hennuyers d’Aisemont, Beez, Engis, Lustin, Marche-les-Dames, Moha et, dans une moindre mesure, celui de Monceau-sur-Sambre, où un transfert d’activités est en cours.

À l’issue d’une journée de rencontre entre les parties, mercredi à Mont-Saint-Guibert, la conciliation a échoué. Les syndicats ont alors déclaré interrompre le dialogue social. De son côté, la direction de l’entreprise a appelé à la reprise du travail et au retour du dialogue.

« Au moins jusqu’à vendredi »

« Le mouvement se poursuit, au moins jusqu’à vendredi, sauf si la direction se remet autour de la table avec de réelles propositions qui constitueraient une avancée », a expliqué le permanent syndical Frédéric Lucchetta (FGTB).

Ce jeudi matin, l’activité restait complètement à l’arrêt sur les sites de Beez, Engis et Moha. Une reprise partielle a été constatée à Aisemont, mais sans expédition. Dans les carrières de Lustin, une partie de la production a repris, mais le chargement des camions et les expéditions ne s’effectuent toujours pas. À Marche-les-Dames, trois travailleurs sur cinq retravaillent, précisent les syndicats.

Les travailleurs justifient leur action par l’explosion du coût des carburants qui touche fortement les ouvriers lors de leurs déplacements vers leur lieu de travail.

Ces derniers demandent un geste pour les aider à supporter le coût des carburants. Insatisfaits de la réponse apportée par la direction de la société, ils avaient, via leurs représentants, déposé un préavis de grève au début du mois de juillet.

Leader sur les marchés belge et néerlandais, Sagrex emploie près de 400 personnes réparties sur ses 20 sites, dont 18 en Belgique et deux aux Pays-Bas, ainsi qu’au sein de son siège social établi à Braine-l’Alleud. L’entreprise produit des granulats utilisés dans l’industrie de la construction, principalement comme matière première pour le béton.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Namur Actu

Voir plus d'articles