En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

Oscar Piastri chez McLaren en 2023, un nouveau camouflet pour Alpine

L’Australien Oscar Piastri, au coeur d’un imbroglio juridique entre les écuries de Formule 1 McLaren et Alpine, pilotera bien pour la première dès 2023, tandis la seconde reste en quête d’un pilote au côté du Français Esteban Ocon.

Si les deux écuries affirmaient avoir un contrat avec le pilote australien de 21 ans pour la saison prochaine, le bureau de reconnaissance des contrats (CRB) de la F1, instance d’arbitrage ad hoc, a tranché et donné raison à la Britannique au détriment de la Française.

« Le Tribunal a rendu une décision unanime selon laquelle le seul contrat à être reconnu par le Bureau est le contrat entre McLaren Racing Limited et M. Piastri en date du 4 juillet 2022 », est-il écrit dans la décision de l’instance, transmise vendredi dans un communiqué de la FIA.

« M. Piastri a le droit de piloter pour McLaren Racing Limited pour les saisons 2023 et 2024 », est-il précisé.

Le CRB, composé pour l’occasion de quatre juristes spécialistes en droit international du sport de quatre nationalités différentes, était réuni lundi pour entendre les parties.

McLaren a annoncé dans la foulée la signature d’un contrat « pluriannuel » avec Piastri, qui fera équipe avec le Britannique Lando Norris.

« Je suis très heureux de faire mes débuts en F1 au sein d’une équipe aussi prestigieuse que McLaren et je suis très reconnaissant de l’opportunité qui m’a été offerte », a commenté l’intéressé.

Piastri est considéré comme un grand espoir de la Formule 1, ayant remporté la Formule Renault Eurocup en 2019, puis la Formule 3 (2020) et la Formule 2 (2021), deux tremplins vers l’élite.

Qui pour remplacer Alonso ?

Pour Alpine, c’est un véritable coup dur. L’écurie dit « prendre acte de la décision », dans un bref communiqué. « Nous considérons que l’affaire est close de notre côté et nous annoncerons notre duo complet de pilotes pour 2023 en temps voulu », a-t-elle également dit.

L’écurie française reste donc à la recherche d’un nouveau coéquipier pour accompagner le Français Esteban Ocon sur la grille la saison prochaine, après le départ surprise annoncé cet été du double champion du monde Alonso (2005-2006 avec Renault), attendu en 2023 chez Aston Martin.

Prise de court par Alonso, Alpine avait annoncé Oscar Piastri comme son successeur. Mais celui qui est actuellement pilote de réserve Alpine avait rapidement démenti l’annonce de l’écurie, soulignant qu’il n’avait pas de contrat avec l’équipe pour l’année prochaine, à l’heure où la rumeur disait déjà qu’il avait signé un contrat avec McLaren.

Avec la décision du CRB vendredi, Alpine voit même s’envoler la possibilité d’obtenir une compensation financière au départ de l’espoir Piastri, qu’elle a formé au sein de son académie ces dernières années à coups de millions d’euros investis.

Parmi les prétendants désormais pour le second baquet, sont cités l’Allemand Mick Schumacher (actuellement chez Haas) – choix privilégié par Ocon, son ami proche – ou le second français de la grille, Pierre Gasly, engagé jusqu’à fin 2023 chez AlphaTauri, l’écurie « petite soeur » de Red Bull.

Gasly et Ocon ont grandi ensemble en karting en Normandie. Nés à 50 kilomètres (Rouen et Evreux respectivement) et sept mois d’écart (février et septembre 1996), ils entretiennent toutefois des relations devenues plus compliquées.

Autre prétendant pour Alpine : Daniel Ricciardo, qui quittera McLaren à la fin de la saison. L’Australien avait couru pour Renault (ancien nom d’Alpine) en 2019 et 2020.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles