En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Actualités Santé

Un seul hôpital wallon propose une estimation des coûts sur son site Internet

La Mutualité chrétienne a épluché les sites internet des hôpitaux belges à l’occasion de la journée européenne des droits des patients. Il en ressort notamment que seuls 35% des 99 hôpitaux ou groupes hospitaliers dont le site internet a été examiné proposent en ligne un module permettant aux patients d’estimer le coût de leur séjour. I

l s’agit très majoritairement d’hôpitaux situés en Flandre (63%): un seul en Wallonie, la clinique Saint-Pierre à Ottignies, offre cette possibilité. D’après les constatations de la Mutualité chrétienne, aucun hôpital bruxellois ne propose un tel module.

«L’accord médico-mutualiste 2018-2019 contient un engagement mutuel selon lequel pour le 1er janvier 2019, tous les hôpitaux devraient fournir une estimation des coûts préalables à l’hospitalisation. Cela semble compliqué mais 35% le font, c’est donc possible. Il y a encore du chemin à faire... Parmi les hôpitaux qui ne proposent pas actuellement d’estimation des coûts, seule une minorité précise où le patient peut obtenir l’information», indique Jean Hermesse, le secrétaire général de la Mutualité chrétienne.

La Mutualité chrétienne plaide donc également pour l’instauration d’un point d’information accessible à tous au sein même de l’hôpital. Chacun pourrait ainsi venir y poser ses questions d’ordre financier.

Quant à l’important écart entre la Flandre et la Wallonie, la Mutualité chrétienne constate le même fossé pour d’autres développements digitaux, par exemple pour l’envoi d’attestations numériques par les médecins.

À la clinique Saint-Pierre d’Ottignies, le module d’estimation des coûts depuis le site internet fonctionne depuis 2014 et concerne une série d’estimations types (accouchement, cataracte, etc.) revues annuellement. Les responsables indiquent que ce n’est possible que pour les séjours hospitaliers qui ne varient pas, et ceux-ci ne représentent que 10 à 15% des séjours. Par ailleurs, il s’agit bien d’estimations et pas de «devis": l’état de santé des patients peut évoluer et varie d’un cas à l’autre.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Santé

Voir plus d'articles