En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Actualités Faits divers Faits divers en Belgique

Un pédophile belge piégé par un individu qui se fait passer pour une fille de 12 ans: il l’affiche sur les réseaux sociaux, une enquête ouverte

Sur les réseaux sociaux, un homme a publié la vidéo d’un pédophile de 55 ans qui pensait se rendre à un rendez-vous avec une jeune fille de 12 ans. Son profil Facebook a depuis été suspendu, tandis que le parquet s’est saisi de l’affaire et qu’une enquête a été ouverte.

Sur Facebook, un homme a créé un compte pour mener la vie dure aux pédophiles. C’est ainsi qu’il publie régulièrement des conversations avec des délinquants sexuels qui recherchent des relations avec des mineurs. Il a récemment publié la vidéo d’un homme originaire d’Ypres, en Flandre occidentale, qui avait fait plus de trois heures de route pour se rendre de l’autre côté de la frontière belge, aux Pays-Bas, afin de rencontrer une jeune fille de 12 ans.

de videos

Le pédophile confronté

Les images montrent un homme de 55 ans marchant dans les bois avec un sac en plastique, qui semble se rendre à un rendez-vous. C’est alors que le chasseur de pédophiles annonce qu’il sait pourquoi il est ici et le confronte, pour demander comment on peut faire cela à une enfant de 12 ans.

Il lui demande ensuite de vider son sac, et on découvre alors un tube de lubrifiant et de la crème fouettée. L’homme reconnaît alors les faits et explique : « J’ai été piégé. C’est un malentendu, je ne veux faire de mal à personne. Je suis juste une personne solitaire qui n’a pas beaucoup d’amis. Les contacts avec les femmes de mon âge ne fonctionnent pas, donc je cherche quelqu’un de jeune, peut-être un peu trop. »

La vidéo est visible ici.

Un profil suspendu

La vidéo, qui a été retirée des réseaux sociaux, montre ensuite le chasseur de pédophiles forcer son interlocuteur à faire des pompes.

Le parquet de Flandre occidentale a pris connaissance de la vidéo et enquête sur l’affaire. Le profil de l’homme originaire d’Ypres a été inondé de messages haineux et a depuis été mis hors ligne.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Faits divers en Belgique

Voir plus d'articles