Les Verts soutiennent les propositions d’Ursula Von der Leyen mais réclament des «mesures claires et contraignantes»

Belgaimage-22468195
Belga

«Nous soutenons ce paquet de mesures, en particulier le prélèvement sur les bénéfices exceptionnels des entreprises énergétiques que nous, Verts/ALE, réclamons depuis le début de la crise énergétique», a déclaré le Belge dans un communiqué. Autre point, instaurer un objectif contraignant de réduction de la consommation d’électricité constitue «une mesure clé, car l’énergie la moins chère est celle que nous ne consommons pas.»

«Ce qui est absent, ce sont des mesures claires et contraignantes pour protéger les ménages à risque ou en situation de pauvreté énergétique», affirme-t-il. Dans ses propositions, la Commission demande que des profits inattendus des producteurs d’énergie dus à la crise soient orientés vers les États, à charge pour ces derniers de les utiliser pour soutenir les ménages et entreprises vulnérables. Mais comment le garantir ? «La Commission et les ministres de l’Énergie doivent veiller à ce que les recettes provenant du prélèvement des bénéfices excédentaires et de la baisse des prix d’achat du gaz parviennent aux ménages et aux entreprises qui souffrent de l’explosion massive des coûts énergétiques», souligne Philippe Lamberts.

À ses yeux, «il est impératif de créer un mécanisme de solidarité européen pour aider les citoyens des États membres moins riches à faire face à la crise énergétique imminente et de ne pas laisser Poutine nous diviser.»

«Nous appelons les ministres de l’Énergie à adopter les propositions de la Commission dans leur ensemble et à envoyer un signal clair au président russe : sa stratégie d’utiliser l’énergie comme une arme pour diviser notre société ne fonctionnera pas.»

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo