En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Sports Omnisports

US Open: avec Alcaraz ou Sinner, la relève est assurée !

Federer, Nadal et Djokovic peuvent partir rassurés : Alcaraz (19 ans) et Sinner (21) ont offert à New York un quart de finale de 5h15, terminé à 2h50 du matin, digne des tout grands.

C’est désormais officiel, on va marquer cet US Open 2022 d’une pierre blanche. Comme le Grand Chelem où on a vu se confirmer une formidable génération prête à assurer la périlleuse relève de ceux qu’on a appris à englober dans le fameux « Big 3 », et ce n’est pas rien évidemment ! Car dans la ville qui ne dort jamais, même lorsque les aiguilles s’approchent de 3h du matin, Carlos Alcaraz (19 ans) et Jannik Sinner (21 ans) ont offert un combat digne des meilleurs Federer-Nadal, Federer-Djokovic ou Djokovic-Nadal ! 5h15 d’une lutte intense où, hormis le premier set remporté 6-3 par « Carlitos », chaque manche a connu son rebondissement. L’Espagnol aurait pu gagner ce quart en trois sets (il a eu 5 balles de set dans la 2e manche et il a mené 4-2 dans la 3e), mais il a dû sauver une balle de match dans le 4e, à 6-3, 6-7, 6-7, 4-5, et avantage, sur le service de Sinner ! L’Italien a encore eu deux balles, sur sa mise en jeu, pour mener 2-4 dans le 5e set, mais finalement, c’est le joueur de Murcie qui alignait les quatre derniers jeux : 6-3, 6-7, 6-7, 7-5, 6-3 en 5h15 d’un duel d’emblée classé dans les annales du tennis moderne ! Il était 2h50 (match le plus tardif jamais terminé à Flushing Meadows), l’Arthur Ashe Stadium, encore garni à moitié, se frottait les yeux, non pas de fatigue, mais d’admiration. « Je ne sais pas comment je suis arrivé à gagner ce match », avouait le jeune de 19 ans, déjà qualifié pour le Masters ATP de fin de saison. « La seule vérité, c’est qu’il faut toujours croire en soi. »

Et on s’en voudrait de ne pas souligner, aussi, la performance d’un Jannik Sinner, tellement talentueux pour pousser ainsi son adversaire à la limite. « Cette défaite, en ayant eu balle de match, va faire mal pendant un moment », a avoué le joueur du Sud-Tyrol. « Mais demain, ou plutôt tout à l’heure, quand je vais me réveiller, je vais tenter de retirer le positif de cette rencontre et d’oublier le reste. Mon prochain tournoi, c’est la Coupe Davis (NDLR : dès la semaine prochaine, à Bologne, où l’Italie défendra ses chances dans le groupe A face à la Croatie, l’Argentine et la Suède). Avant, je reprendrai les entraînements pour m’améliorer encore, et gagner ce genre de match la prochaine fois… »

De la graine de champions, il n’y a pas de doute ! Les deux joueurs en sont déjà à 2-2 dans leurs duels, et ce n’est qu’un début.

Carlos Alcaraz est le plus jeune demi-finaliste en Grand Chelem depuis… Rafael Nadal à Roland-Garros en 2005. Et à l’US Open, il faut remonter jusqu’à Pete Sampras en 1990. On pensait avoir tout vu avec les légendes qui ont ultra-dominé le tennis depuis 20 ans, mais la nuit dernière, de nouveaux extraterrestres ont envahi New York… Si vous en voulez la preuve, ne regardez qu’un seul point de l’incroyable quart de finale de ce mercredi, celui où Alcaraz joue un coup droit dans le dos, avant de conclure au filet : du jamais vu !

Reste à voir comment, désormais, le phénomène de El Palmar va récupérer de tout ça, d’ici vendredi, car il avait déjà terminé à 2h24 du matin, et en encore en 5 sets, son huitième de finale contre Marin Cilic. Plus de 9h de match en deux jours, sans parler des passages aux soins et devant la presse à gérer aux petits matins, ça fait beaucoup, même pour un surhomme…

Qualifié en trois petits sets contre Rublev, juste avant, Frances Tiafoe (24 ans) a eu une prédiction qui pourrait compter, si jamais. « Peu importe si c’est Sinner ou Alcaraz que j’affronte ce vendredi, tout ce que j’espère c’est qu’ils vont jouer un marathon ! ». Et si c’était l’Américain, au punch incroyable, qui venait surprendre tout le monde, 19 ans après Andy Roddick ?

Cette nouvelle génération va donc jouer très gros ce vendredi dès 15h (21h en Belgique), avec d’abord Casper Ruud contre Karen Khachanov et ensuite Carlos Alcaraz face à Frances Tiafoe. Quatre premiers demi-finalistes à l’US Open qui joueront pour la finale, mais aussi pour le trône mondial ! Ruud et Alcaraz pourraient se le disputer, en finale, dimanche (ce qui serait le sommet), si un seul des deux se qualifie pour la finale, il sera nº1, et si aucun des deux ne passe vendredi, c’est Rafael Nadal qui retrouverait ce statut de nº1, deux ans et demi après, et à plus de 36 ans !

Quand on vous dit que cet US Open est unique. Il vient en tout cas de révéler au plus haut niveau une toute jeune génération (Alcaraz, Sinner, Tiafoe, Ruud) prête à assurer une relève qu’on pense toujours impossible. Et dire qu’on ne parle même plus, ici, des Medvedev, Tsitsipas, Zverev ou Rublev.

C’est juste incroyable.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale Coupe du monde 2022

Aussi en Omnisports

Voir plus d'articles