Une fresque signée Bozko dans le quartier des quais à Bruxelles

Une fresque signée Bozko dans le quartier des quais à Bruxelles

La fresque, aux couleurs vives, représente un homme à l’air mélancolique, assis voûté sur une balançoire. Selon l’artiste, c’est probablement la plus grande oeuvre qu’il ait jamais réalisée à l’étranger. «Elle reflète certains aspects de la réalité», commente Bozko, qui invite les passants à laisser libre cours à leur imagination pour l’interpréter.

Actif depuis le début des années 2000, principalement dans la capitale bulgare Sofia, Bozko est connu pour ses œuvres démesurées et son univers peuplé de personnages attachants aux allures étranges.

Depuis plus de dix ans, le festival Balkan Trafik met la culture des Balkans à l’honneur durant quatre jours au cœur de Bruxelles. La 12e édition, qui prendra place du 19 au 22 avril, est centrée sur les arts urbains, avec la collaboration de l’association Lezarts urbains.

L’échevine bruxelloise de la Culture, Karine Lalieux, qui soutient le festival a proposé à son directeur Nicolas Wieërs d’inviter un artiste issu des Balkans à réaliser une fresque sur un mur de la ville dans le cadre du parcours Street Art. «C’est un honneur d’accueillir Bozko pour sa première réalisation en Belgique et un plaisir de renforcer nos liens avec le Balkan Trafik», souligne l’échevine.

La Ville de Bruxelles a financé et accompagné la production de l’œuvre. Celle-ci a été réalisée sur un mur d’une habitation privée. Les propriétaires s’étaient manifestés lors de l’appel lancé l’an dernier à ceux souhaitant intégrer des murs de leurs biens au parcours Street Art.

Le quartier est déjà investi par les artistes OAK OAK, Jaune ou encore Elian. Le parcours Street Art, lancé en 2013, compte quelque 150 murs, recensés sur le site internet www.parcoursstreetart.

Notre sélection vidéo