En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Régions Namur Actualité de la région de Namur

Six ans requis pour un trafic de cannabis et de cocaïne à Rochefort et St-Hubert

Des peines comprises entre 20 mois et six ans de prison ont été requises ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Dinant. Neuf individus sont poursuivis pour un trafic de stupéfiants à Rochefort et Saint-Hubert.

Le parquet de Namur a requis jeudi, devant le tribunal correctionnel de Dinant, des peines comprises entre 20 mois et six ans de prison à l’encontre de neuf personnes poursuivies pour leur implication dans un trafic de cannabis et de cocaïne à Rochefort et Poix-St-Hubert (St-Hubert), entre septembre 2021 et mai 2022. Le ministère public a également demandé une confiscation par équivalent de 312.000 euros pour l’ensemble des prévenus.

Selon le parquet, dans ce «trafic 2.0», la plupart des prévenus, originaires de Bruxelles, passaient par l’application Snapchat. «Tout se faisait par story, ce qui a compliqué la tâche des enquêteurs. Des annonces étaient lancées quand la marchandise arrivait, la qualité du produit était vantée, des vidéos avec fonds sonores étaient réalisées, des promotions étaient faites et une succursale a même été ouverte à Poix-St-Hubert», a exposé le parquet de Namur, qui précise qu’une seconde filière a été ouverte, en décembre 2021, à Rochefort.

« Je récupérais l’argent »

Le ministère public a requis une peine de six ans de prison à l’encontre du dirigeant présumé de ce trafic, qui conteste ce titre. Plusieurs personnes le désignent cependant comme tel et plus de deux kilos de cannabis ont été retrouvés chez lui lors d’une perquisition. «Je ne faisais que récupérer l’argent», a-t-il déclaré.

Dans un appartement de Poix-St-Hubert loué par cet homme et occupé par deux autres prévenus, 3,647 kilogrammes de cannabis et 33 grammes de cocaïne ont été retrouvés.

Dans son réquisitoire, le parquet de Namur a tenu compte du caractère organisé du trafic, des quantités vendues, du rôle de chacun et des matières vendues. Ainsi, il a également demandé quatre ans de prison pour deux dealers de Poix-St-Hubert et trois ans pour trois prévenus ayant apporté une aide logistique au trafic. Enfin, deux peines de vingt mois et une troisième de deux ans de prison ont été requises contre les trafiquants de Rochefort.

Les avocats de la défense ont chacun plaidé la clémence du tribunal.

Ce dernier rendra son jugement le 13 octobre.

BELGA

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Namur Actu

Voir plus d'articles