Sa fille de 9 ans privée d’huile de cannabis qui seule lui permet de contrôler ses crises d’épilepsie: «Elle se demande si elle va mourir»

Sa fille de 9 ans privée d’huile de cannabis qui seule lui permet de contrôler ses crises d’épilepsie: «Elle se demande si elle va mourir»

Sophie Voncken (9 ans) souffre de la forme la plus extrême d’épilepsie depuis de nombreuses années, peut-on lire dans Het Laatste Nieuws. Parfois, elle avait jusqu’à cinquante crises par jour, mais sa maladie est sous contrôle depuis maintenant trois ans. Pas avec des médicaments ordinaires, mais grâce à l’huile de cannabis, illégal dans notre pays.

Depuis l’âge de six ans, les parents expérimentent seuls l’huile de CBD, en combinaison avec les médicaments qu’elle reçoit de l’UZ de Louvain. Cette combinaison fonctionne. « L’huile illégale renforce l’effet des médicaments légaux », explique Jean-Pierre, son père.

Mais là, stop. La police est venue saisir chez son « fournisseur » son matériel et son stock.

« Il nous reste une autre partie à la maison qu’elle pourra utiliser pendant les trois prochaines semaines. Et qu’est-ce qu’on fait alors ? Devrions-nous revenir à la case départ ? Allons-nous lui permettre d’avoir à nouveau des attaques graves, avec la mort qui s’ensuit ? Tournez-le comme vous voulez, mais il s’agit d’une tentative d’assassinat par le gouvernement. Si les médicaments ordinaires n’aident pas, alors en tant que gouvernement, vous devez établir qu’il y a certains patients qui sont aidés par l’huile de cannabis. Pourquoi notre pays devrait-il être à nouveau à la traîne ? Nous nous sentons comme des criminels et nous essayons seulement de guérir notre fille. Ma fille se demande si elle est en train de mourir.

« Tant de résultats positifs, et tous les patients qui travaillent illégalement. Si l’huile doit maintenant aussi être chassée, je crains que beaucoup de gens optent pour l’euthanasie ».

Notre sélection vidéo