«Tori et Lokita»: les deux nouveaux héros des Frères Dardenne

Joely Mbundu et Pablo Schils dans l’univers des cinéastes liégeois.
Joely Mbundu et Pablo Schils dans l’univers des cinéastes liégeois. - Cineart

Bonjour Joely et Pablo ! Qu’est-ce qui vous a donné envie de passer le casting pour « Tori et Lokita », cette histoire de deux mineurs étrangers non accompagnés, s’accrochant à leur amitié pour tenir en Belgique ?

Pablo Schils : Je ne me suis pas inscrit tout seul. Le directeur de mon école est venu me parler à moi et à quelques-uns de mes amis qui sont aussi noirs de peau. Il nous a dit que deux personnes cherchaient un garçon comme nous pour jouer dans un film. Partant de là je suis allé au casting, et tout s’est très bien passé. Joely Mbundu : C’est une histoire que j’aime raconter et qui a commencé il y a trois ans. J’habite à Bruxelles et j’avais rencontré une fille à côté de la gare qui avait l’air d’avoir besoin d’aide. Elle était étudiante en cinéma et cherchait des acteurs pour son film de fin d’année. J’étais là, avec mes amies, et je lui ai dit : « Je vais t’aider, je suis là pour toi ». Entre-temps, on est devenues amies, et je me suis mise à chercher des castings un peu partout. Et c’est elle qui m’a parlé du casting de « Tori et Lokita ». Elle m’a dit de foncer, et c’est ce que j’ai fait !

Vos parents vous ont tout de suite soutenus dans votre démarche ?

Pablo : Ma maman a dû m’inscrire elle-même, je ne pouvais pas le faire. Dès le début, elle a dit : « Pourquoi pas ». On ne savait pas trop où tout ça allait, mais une fois que j’ai eu le rôle, mes parents ont joué le jeu. Joely : Je cherchais des castings depuis trois ans, mais je n’en avais jamais parlé à mes parents. J’avais quand même averti mon frère, mais seulement parce que j’avais besoin de quelqu’un pour me filmer dans ma chambre (rires).

Connaissiez-vous le cinéma des Frères Dardenne avant ?

Pablo : J’en avais entendu parler via mes parents, mais c’était entré par une oreille et ressorti par l’autre. On peut dire que je ne les connaissais pas du tout. Joely : J’avais entendu parler d’eux et du « Le Silence de Lorna », mais je n’ai vu que « Le Jeune Ahmed ». Chez moi, c’était surtout ma sœur et ma mère qui connaissaient leurs films.

Le film repose sur votre lien indestructible. Comment vous êtes-vous apprivoisés ?

Joely : Le lien s’est resserré en filmant, tout simplement. Pablo, c’est une boule d’énergie. Maintenant on se sent frère et sœur. Pablo : Oui, on peut dire ça ! Et je m’entends encore mieux avec son frère à elle, on se ressemble beaucoup (rires) !

Comment ça se passe à l’école quand on tourne le rôle principal d’un film ?

Pablo : Au début j’appréhendais parce que la première secondaire, à l’école, c’est le début des études en quelque sorte. Ça devient important quoi ! Heureusement j’ai directement obtenu deux bons bulletins après le tournage. Joely : Je n’ai raté qu’un seul mois de cours, et la reprise s’est très bien passée. Au Festival de Cannes c’était encore mieux car on y était en plein pendant les examens. J’envoyais des selfies à mes amies coincées à l’école (rires). Mais j’ai repris les cours en force dès mon retour, comme je l’ai toujours fait.

Comment s’est passée la présentation du film au Festival de Cannes ?

Joely : Au début, je ne comprenais pas vraiment l’ampleur que ça allait prendre. Mais la salle et la standing ovation m’ont fait pleurer. C’était fantastique, et bien mieux que ce que je m’étais imaginé. Par contre je ne me suis pas trop souciée des prix. Pour moi le top du top, c’est les Frères, et puis voilà. Pablo : Moi je ne l’ai pas considéré comme une compétition parce que j’avais fait le tournage en m’amusant. Aller défendre le film à Cannes, c’était spécial, et j’ai bien aimé monter les marches. C’était vraiment incroyable, ça n’arrive pas souvent d’être applaudi comme ça, et de voir tant de gens contents de te rencontrer. Mais qu’on gagne ou non, savoir qu’on a fait un film en s’amusant, il est là le plaisir.

Joely : Voilà ! Le prix, pour nous, c’est d’avoir rencontré des gens formidables.

Notre sélection vidéo