En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil Régions Brabant wallon Actualité de la région du Brabant wallon

Un nouveau gestionnaire a repris la Brasserie Adèle à Beauvechain

Le restaurant existe depuis de longues années. Mais cela fait moins d’un an qu’Eddy Paquay en a repris la gestion. Avec brio apparemment. Découverte.

Les habitants de la région connaissent depuis longtemps cet endroit qui a vu défiler plusieurs enseignes. Située au bord de la chaussée de Louvain, la Brasserie d’Adèle renaît à Beauvechain.

Depuis octobre 2021, Eddy Paquay et sa collaboratrice Sandra ont repris la gestion de ce restaurant convivial.

eddy

Eddy Paquay n’est pas un débutant. C’est même aujourd’hui un pro de la restauration. L’homme dynamique a roulé sa bosse dans des maisons telles que « Les Armes de Bruxelles » ou « La Maison du Bœuf ». Plus atypique, il a aussi œuvré pendant 11 ans dans les restaurants de paquebots sur les océans. Il a également fait un passage dans les restaurants des greens des golfs du Bercuit et d’Enghien. « Les croisières m’ont permis de voyager énormément. Ça m’a fait découvrir les cuisines du monde. Je suis particulièrement friand des plats asiatiques par exemple », précise l’homme.

Brasserie cosy

Ces expériences en poche, il a décidé en octobre 2021 donc de reprendre l’enseigne située à Beauvechain et fermée depuis une année. « C’était un sacré défi. Mais j’y ai vu un challenge et j’aime ça. J’ai gardé le nom de la brasserie parce que je veux faire comprendre aux gens que c’est une nouvelle gestion, avec un chef d’expérience. On va changer la réputation de ce restaurant. La mayonnaise prend déjà bien », s’enthousiasme Eddy Paquay.

Décorée avec goût, dans les teintes orangées, la brasserie est confortable et agréable. En été, la grande terrasse à l’arrière permet de manger en extérieur.

« On a aussi une grande salle à l’arrière qui nous permet d’organiser des banquets, des anniversaires, des réunions familiales, des dîners d’affaire… On peut faire des walking dinners jusqu’à 70 personnes et des repas assis jusqu’à 50 personnes », précise le gestionnaire. Un atout non négligeable du restaurant…

brasserie

brasserie 3

brasserie 4

Cuisine fusion

La cuisine se veut franco-belge avec quelques touches asiatiques comme les sashimis de thon snaké, le bœuf panang et le saumon mi-cuit aux saveurs d’Asia. « Je voulais des spécialités de chez nous, mais avec des touches originales. Un rappel de mes voyages. Et de l’Asie… »

Leurs spécialités ? En entrée, les croquettes de crevettes et persil frit et le carpaccio de foie gras et céleri rave. Nous avons eu le plaisir de goûter les deux, et c’était excellent.

croquettes

En plat, la brasserie est clairement marquée par la qualité des viandes proposées. Si vous êtes amateurs de belles pièces de viande rouge… La côte à l’os proposée au menu, 1kg200 pour deux personnes, est fondante à souhait.

La côte à l’os proposée au menu, 1kg200 pour deux personnes.
La côte à l’os proposée au menu, 1kg200 pour deux personnes. - D.R.

La côte à l’os proposée au menu.
La côte à l’os proposée au menu. - D.R.

En dessert, nous avons craqué pour les profiteroles proposées en dehors de la carte. Revisité par le chef, cette énorme profiterole, généreuse en chocolat, en ravira plus d’un. Et puis, l’île flottante avec caramel croquant. Un délice, extrêmement copieux ! « On veut que les desserts soient généreux, gourmands ! », précise Eddy Paquay. C’est bien le cas !

L’île flottante avec caramel croquant.
L’île flottante avec caramel croquant. - D.R.

Du mercredi au dimanche, cuisine non-stop, de 11h à 22h.

Notre sélection vidéo
Sudinfo

Aussi en Brabant wallon Actu

Voir plus d'articles