En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil Régions Brabant wallon Actualité de la région du Brabant wallon

Une nouvelle «Zone d’Expansion de Crue» sur la Petite Gette, contre les inondations

La pièce maîtresse de la nouvelle Zone d’Expansion de Crue (ZEC) sur la Petite Gette a été placée aujourd’hui. Cet ouvrage de régulation en béton permettra de protéger le village de Jauche et ses environs des inondations.

Dans la commune d’Orp-Jauche, le village de Jauche est particulièrement vulnérable face aux débordements de la Petite Gette et au ruissellement des eaux sur les terres agricoles   : en témoignent les inondations qui ont frappé le village en 2011, en 2016 et l’année dernière. Dès 2020, le Brabant wallon, gestionnaire des cours d’eau de 2e catégorie et donc de la Petite Gette, a lancé une étude de terrain pour l’implantation d’une Zone d’Expansion de Crue qui retiendra les eaux en amont de Jauche. Après l’obtention du permis d’urbanisme et l’attribution du marché de travaux, le chantier a débuté en mars 2022 et est aujourd’hui en cours.

Après l’installation de l’ouvrage de régulation en béton, une digue de rétention en terre sera construite. La Petite Gette pourra alors retrouver son lit naturel dont elle avait été temporairement détournée et s’écouler de manière plus sécurisée. La zone d’expansion de crue sera opérationnelle dans quelques mois. Elle permettra de réduire le débit sur la Petite Gette lors des événements pluvieux intenses et de retenir temporairement jusqu’à 32.700 m³ d’eau.

La vulnérabilité du Brabant wallon aux inondations est connue depuis longtemps. Les raisons principales   ? Les terres agricoles (62   % du territoire) qui occupent de larges surfaces sujettes au ruissellement de boues, et la forte urbanisation qui, à d’autres endroits, rend les sols imperméables. C’est pourquoi le Brabant wallon compte sur son territoire un très grand nombre d’ouvrages de lutte contre les inondations   : pas moins de 189, la majorité (109) gérés par les communes. Le Brabant wallon gère, quant à lui, 16 ouvrages placés sur les cours d’eau de 2 e catégorie. Depuis 2016, le Brabant wallon a réalisé trois de ces ouvrages   : le bassin d’orage du Mille à Beauvechain, la zone d’expansion de crue du Gentissart à Villers-la-Ville et la zone d’expansion de crue de l’Orne à Chastre. D’autres ouvrages sont à l’étude, à Incourt, à Villers-la-Ville et à Chaumont-Gistoux notamment. La ZEC de la Petite Gette à Orp-Jauche sera donc le 17 e ouvrage de lutte géré par le BW. L’objectif de ces ouvrages est de favoriser l’inondation en un endroit défini afin de soulager et réduire les débordements du cours d’eau dans la zone protégée.

Les bassins d’orage provinciaux existants font l’objet d’entretiens réguliers, curages et nettoyages de grilles. Des travaux d’entretien et de réparation plus conséquents sont aussi effectués lorsque c’est nécessaire. Pour l’entretien des cours d’eau eux-mêmes, le Brabant wallon réalise en moyenne 150 interventions par an, de tous types   : curages, remises à gabarit, renforcement de berges, élagage, abattage,   etc.

« Le Brabant wallon est très actif dans son rôle supracommunal de lutte contre les inondations avec la création de bassins d’orage et de zones d’expansion de crue, comme ici à Jauche. Le principe est d’essayer de retenir l’eau là où elle tombe pour diminuer le risque de débordement du cours d’eau. Plus on multipliera les bassins d’orage, plus la lutte contre les inondations sera efficace sur le long terme. C’est la multiplicité des moyens mis en œuvre par les communes et la Province qui permettent de diminuer le risque  », selon Marc Bastin, Député provincial en charge de la lutte contre les inondations.

Soutien aux communes

Le Brabant wallon consacre un budget annuel de 500.000 € pour soutenir les communes dans la gestion des cours d’eau qui sont sous leur responsabilité, à savoir les cours d’eau non-navigables de 3e catégorie. Depuis 2021, les communes ont, en outre, la possibilité de déléguer à la Province les travaux d’entretien de leurs rivières, contre une rétribution de 7 % du montant des travaux réalisés. Elles ont aussi accès depuis 2017 à une centrale de marchés publics qui facilite leurs démarches administratives et réduit leurs coûts.

À côté de ces aides, le Brabant wallon a aussi mis en place une plateforme provinciale de lutte contre les inondations. Elle rassemble tous les acteurs qui œuvrent dans cette matière et permet d’identifier les informations-clés liées à celle-ci (localisation de tous les ouvrages existants, cartographie des inondations depuis 30 ans…). Enfin, le BW a renforcé le réseau de mesures sur les cours d’eau et les bassins d’orage afin d’être renseigné à distance et en temps réel sur l’état de ceux-ci. Trente-huit sondes de mesure sont actuellement opérationnelles sur le territoire provincial, dont vingt-quatre appartiennent au Brabant wallon.

Notre sélection vidéo
Sudinfo

Aussi en Brabant wallon Actu

Voir plus d'articles