En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions

P4F | Les frères Bonaventure ensemble à Herve: «Une fierté pour le papa»

Ce dimanche après-midi, Herve B a battu Lambermont B sur le score de 5-0. Dans l’équipe locale, on retrouve deux frères : Mathéo et Quentin Bonaventure. L’un a failli marquer, l’autre s’est malheureusement blessé.

Mathéo Bonaventure, 18ans, et Quentin Bonaventure, 25 ans, évoluent à Herve depuis 3 ans. Quentin a entraîné son petit frère pendant deux ans.

C’est la première année qu’ils jouent ensemble « Avant j’étais à la Minerie », explique le benjamin. « Cette année je joue avec les U19 et la P4, mais je ne sais pas dans quelle équipe je préfère aller. Ce sont deux styles de jeux différents. Tant que je joue, je suis content. Bien sûr, c’est toujours sympa de jouer entre frères » De son côté, son grand frère préfère jouer avec plutôt que contre lui. « Même si je n’ai jamais joué contre lui », rigole-t-il.

Mathéo espère pouvoir jouer plus haut : « Il faut que je continue à travailler ». D’ailleurs, son coach nous en dit un peu plus sur son futur. « Il ne va pas rester en P4. Pour le papa, c’est une fierté de venir voir ses deux fils ».

20 minutes de retard

Concernant le match, celui-ci a débuté par 20 minutes de retard dans le froid. Et ce, car les dames, les « Fromagères », occupaient le terrain et leurs nombreux supporters les gradins. Dommage, il n’en restait plus que sept pour encourager la P4.

Le match a commencé sous la pluie, sans arbitre officiel. La première mi-temps était équilibrée. Herve menait 1-0. C’est après que les buts se sont enchaînés. Un attaquant local chipait la balle à un défenseur et n’avait plus qu’à ajuster le gardien (2-0).

Le troisième but survenait après une vilaine faute qui a blessé Quentin Bonaventure. « C’était une longue balle. Le défenseur arrivait la semelle en avant et m’arrachait la cheville », expliquait-il.

Par la suite, Mathéo se retrouvait impliqué dans cinquième but. « Je reçois la balle, je dribble bien le gardien, puis j’essaye de la mettre. Malheureusement, le ballon est arrêté sur la ligne, mais mon coéquipier fini par marquer », conclut le numéro 10 de Herve.

Avec quinze points sur dix-huit, Adrien Spirlet est satisfait de son équipe. Pour lui, c’est la victoire d’un groupe. « On a eu des renforts nécessaires et il y a déjà une grosse cohésion. C’est devenu une bande de potes. Ils prennent du plaisir. Nous sommes minimums 18 à l’entraînement », raconte le coach.

La cohésion de jeudi

La cohésion, ils la créent tous ensemble après l’entraînement. « Le jeudi, le premier qui quitte la buvette, c’est à une heure du matin. Celui qui veut divorcer, il est le bienvenu à Herve », rigole le T1.

Patrick Koster, le joueur-entraîneur de Lambermont analyse cette défaite. « Le groupe ne se connaît pas encore assez. En première mi-temps, on tient le 1-0, mais notre physique fait qu’on a craqué. Herve a pratiqué un meilleur football que nous, sans compter les cadeaux que nous leur avons faits. Je suis quand même confiant pour la suite. Je sais qu’il y a du potentiel ».

Achille Braibant

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Régions

Voir plus d'articles