Opel dit non à la Chine

Opel
D.R.

L’objectif initial était de créer un levier de croissance supplémentaire. Mais Opel ne s’installera finalement pas en Chine. Le constructeur souhaite désormais se concentrer sur la rentabilité, la qualité et la durabilité.

Trois freins ciblés

Plusieurs raisons ont motivé la groupe Stellantis à suspendre ce projet. D’abord, la Chine impose de nouvelles restrictions pour les constructeurs, et la politique du « zéro Covid » fait chuter les productions. Ensuite, Opel doute de son attractivité en Chine. Sur le marché concurrentiel de l’électrique, le volume requis pour avoir un impact est jugé trop grand. Opel préfère donc se retirer.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo