VIDÉO. En Normandie, ce tabac-presse espère décrocher le Trophée des buralistes 2022

Anne-Sophie Giard (à gauche), cogérante du tabac-presse d’Héricourt-en-Caux, et sa salariée Laura
Anne-Sophie Giard (à gauche), cogérante du tabac-presse d’Héricourt-en-Caux, et sa salariée Laura - Photo Paris-Normandie

Ses yeux pétillent quand elle parle de son activité, de ses clients, de sa salariée Laura… Mais ils s’embuent quand elle parle de sa maman qu’elle a perdue le 14 avril 2021. « Si je me suis inscrite au Trophée des buralistes, c’est aussi pour elle… » Anne-Sophie Giard, 30 ans, est devenue, au pied levé, cogérante du Tabac du centre, à Héricourt-en-Caux, en Seine-Maritime, que ses parents venaient de racheter un mois et demi plus tôt. « Mon père, marin pêcheur à Dieppe, avait vendu son bateau pour reprendre un commerce avec elle. Un dimanche, autour d’un repas, on avait évoqué l’idée d’un tabac sec, c’est-à-dire sans l’activité bar. Je devais être salariée par mes parents au départ, pendant sept ans, mais ça s’est passé autrement… » La relève ne s’est pas faite en douceur mais dans la rudesse d’un deuil brutal.

Notre reportage vidéo :

Multiservices de proximité

Malgré l’épreuve, l’ancienne agente de sécurité trouve de la joie à exercer son nouveau métier. « Je me sens très soutenue par mes clients », confie la commerçante qui dit adorer le contact qu’elle a avec eux. « Ils nous ont bien adoptées », souligne-t-elle en jetant un œil vers sa salariée, Laura, embauchée en août 2021, avec laquelle elle assure les rotations derrière le comptoir. « Heureusement qu’elle est là… On se connaît depuis le collège à Cany-Barville. »  ;

Nadine, qui est venue tenter sa chance aux jeux à gratter, apprécie le lieu : « C’est très sympathique ». « Y a intérêt ! », plaisante un autre client venu faire son PMU. En plus des jeux, du tabac, de la presse, la boutique, ouverte sept jours sur sept, propose aussi un service de retrait de colis, de paiement de proximité, de relais Poste… « Et depuis peu, on fait café à emporter aussi. »

Une vraie poissonnerie de proximité a ouvert rue des Martyrs à Maromme

« L’accueil, c’est ce qui compte le plus dans un commerce »

Évidemment, l’échange est primordial dans ce bourg du pays de Caux où vivent un peu moins de 1 000 habitants. « Il y a des gens pour lesquels on est les seules personnes qu’ils voient dans la journée », ne sait que trop bien Anne-Sophie, qui sait qu’un sourire et un petit mot peuvent réchauffer. « L’accueil, c’est ce qui compte le plus dans un commerce », est convaincue la jeune femme, qui ajoute souvent un « bisou » derrière le « bonne journée ! », quand les habitués quittent la boutique après avoir fait leur course. Jusqu’au 18 novembre 2022, elle ajoutera : « Et n’oubliez pas de voter pour nous ! »

11 catégories

Le trophée des buralistes 2022 pour l’Île-de-France, la Seine-Maritime et l’Oise renferme 11 catégories avec trois finalistes par catégorie. Parmi eux, 12 bureaux de tabac seinomarins : le Tabac du centre à Héricourt-en-Caux, le Cactus Café à Malaunay et le bar-tabac Salzet à Bouville (trophée de l’accueil) ; Hopus Café à Yvetot (trophée du digital) ; tabac Le Bel air à Oissel (trophée de la prévention et de la sécurité) ; la Tour Jeanne d’Arc à Rouen (trophée de la terrasse) ; Le Benelux à Rouen (trophée de la rénovation), le Café de l’Agriculture à Yerville (trophée de la diversification) ; le Stadium à Fécamp (trophée de la proximité et des services) ; le Funky à Rouen et le bar-tabac-presse La Belle étoile à Montivilliers (trophée de l’entrepreneur) ; Maison Leroi à Caudebec-en-Caux (trophée de l’animation et point de vente).

Il est possible de voter tous les jours jusqu’au 18 novembre 2022, 12 h, sur www.trophees-buralistes.csb-si.fr

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo