Novartis veut supprimer une centaine d’emplois à Vilvorde d’ici fin 2024

Belgaimage-31063641 (1)
Belga

L’entreprise avait déjà annoncé en juillet son intention de licencier une cinquantaine de personnes. Jeudi, les syndicats ont appris qu’au moins 30 autres travailleurs seraient débarqués, ainsi que 20 consultants externes dont la mission ne sera pas renouvelée.

L’impact réel de la restructuration «ne sera toutefois connu qu’une fois que sera terminée la phase d’information et de consultation dans le cadre de la procédure Renault», a tenu à préciser la direction dans un communiqué.

Le personnel s’interroge sur l’avenir du site dans son ensemble. Novartis Pharma, qui emploie actuellement 288 travailleurs, connaît ainsi sa troisième restructuration en cinq ans, rappelle le syndicat libéral.

La direction assure cependant que «la poursuite des activités sur le site n’est pas remise en question».

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre nouvelle application Sudinfo

Notre sélection vidéo