En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil Régions Liège Actualité de la région de Liège

20 ans de prison requis contre Chloé Stévenin pour le meurtre de Thierry Vanderveck

L’avocate générale Pascale Schils a requis vendredi matin devant la cour d’assises de Liège une peine de 20 ans d’emprisonnement contre Chloé Stévenin, une Herstalienne âgée de 23 ans, reconnue coupable jeudi soir du meurtre de Thierry Vanderveck.

Chloé Stévenin avait poignardé le Liégeois d’un coup de couteau dans le cœur lors d’une dispute le 10 décembre 2017 à Herstal. Thierry Vanderveck (41 ans) avait entretenu une relation avec l’accusée, âgée de 19 ans au moment des faits.

Lors des débats sur la peine, l’avocate générale Pascale Schils a analysé avec précision la situation dans laquelle se trouve Chloé Stévenin afin d’inviter le jury et la cour à prononcer contre elle la peine la plus adéquate. Le ministère public a épinglé les différents événements qui ont marqué la jeunesse de l’accusée et qui ont forgé sa personnalité et son caractère.

« Chloé Stévenin a toujours été rejetée par sa famille. Lors des faits encore, elle a été expulsée de sa famille par sa mère et son beau-père, qui ont demandé à Thierry Vanderveck de faire le sale boulot. C’est une enfant née sous la mauvaise étoile, d’un père absent et d’une mère toxicomane et mendiante. Elle a été éduquée sur un modèle qui ne lui laisse aucune porte de sortie. Elle présente une agressivité et une violence intrinsèque, elle refuse toute forme d’aide », a analysé Mme Schils.

« Elle m’énerve »

Pour l’accusation, Chloé Stévenin présente le cocktail le plus explosif qui soit sur le plan de la personnalité. Elle est borderline, antisociale et psychopathe. Ces trois aspects de sa personnalité constituent un risque important de récidive. « Que faire ? Protéger le reste du monde, la protéger elle-même ? La prison est la solution. La contention par les murs est la seule limite d’une personne déstructurée. Il y a aussi en prison des ouvertures sur le monde extérieur que Chloé Stévenin devra saisir », a indiqué l’avocate générale avant de proposer une peine de 20 ans de prison.

WhatsApp Image 2022-09-22 at 11.09.57
Belga Image

« Elle m’énerve », a crié Chloé Stévenin devant le jury, interrompant le réquisitoire.

Les avocats de la défense, Me Mallants et Me Croisier, ont sollicité une peine plus adaptée, inférieure à 15 ans, pour permettre la réinsertion de leur cliente.

L’arrêt sur la peine est attendu en début d’après-midi.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Liège Actu

Voir plus d'articles