En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Sports Diables rouges

Roberto Martinez en tribunes pour Pays-Bas – Belgique: «Tout à fait nouveau pour moi»

Après avoir écopé d’un carton rouge face au pays de Galles, le sélectionneur national sera coupé de son staff et de ses joueurs pendant le match de dimanche.

Exclu jeudi contre le pays de Galles, Roberto Martinez devra regarder, pour la première fois depuis son arrivée en 2016, ses Diables rouges depuis les tribunes dimanche soir à Amsterdam lors du duel entre les Pays-Bas et la Belgique, dernier match du groupe A4 de la Nations League.

Le sélectionneur n’aura pas le droit de communiquer avec son staff et ses joueurs pendant le match, a-t-il précisé samedi en conférence de presse depuis le centre national de Tubize.

« Cela fait partie de la suspension », a-t-il expliqué. « Être dans les gradins sera quelque chose de tout à fait nouveau pour moi. La préparation reste la même, sauf que je n’ai pas le droit d’avoir des contacts avec mon staff et les joueurs à la mi-temps. Nous avons un staff technique très compétent et expérimenté avec Thierry (Henry, ndlr) et Thomas (Vermaelen, ndlr) », a lancé Martinez.

Ce 129e derby des plats pays est présenté par Martinez comme « une préparation parfaite » à l’approche de la Coupe du monde. « Nous allons là-bas avec la possibilité de pouvoir encore terminer en tête. Nous allons tenter de la saisir », a dit le Catalan samedi en conférence de presse au centre national du football. Pour y parvenir, la Belgique devra toutefois réaliser une performance de premier rang, elle qui n’a plus gagné par trois buts d’écart face aux Pays-Bas depuis novembre 1961 et une victoire 0-4 grâce à des réalisations de Paul Van Himst, Roger Claessen (2x) et Paul Van Den Berg.

En juin, les Diables s’étaient lourdement inclinés à domicile (1-4) devant les Néerlandais mais Martinez ne veut pas parler de revanche pour autant. « Le sentiment qui nous habite est celui de toujours vouloir s’améliorer et de faire le travail le plus proprement possible. Je serai un entraîneur heureux si nous sortons une bonne performance en affichant la bonne mentalité, que l’équipe parvient à gérer l’aspect émotionnel du match et que nous faisons preuve de cohésion et de synchronisation », a expliqué Martinez.

Pour défier l’équipe de Louis van Gaal, Martinez a prévenu qu’il allait peut-être adapter son équipe pour contrer les qualités adverses. « Nous n’allons pas non plus renier qui nous sommes mais nous avons besoin de technique en possession de balle », a notamment évoqué le sélectionneur national, content de pouvoir retirer un maximum d’informations de cette rencontre pour établir sa liste des 26.

« La période qui arrive s’annonce compliquée pour moi. Je dois en choisir 26 mais 35 peuvent prétendre y figurer. D’ici le Mondial, des aspects que nous ne pouvons pas contrôler peuvent entrer en ligne de compte, comme la forme ou les blessures », a ponctué Martinez.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale Coupe du monde 2022

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles