En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Sports Hockey

Sticks d’Or: Tom Boon sacré meilleur joueur de hockey de l’année

Après un été 2021 délicat malgré la conquête de l’or olympique, Tom Boon a géré la saison dernière avec une maturité impressionnante. Intenable avec le Léo et percutant avec les Red Lions, il a confirmé qu’il était plus fort et régulier que jamais.

À l’annonce de son nom, l’émotion a envahi l’attaquant ucclois de 32 ans. Un visage tiraillé entre soulagement et jouissance. Mais pas question pour le prolifique attaquant du Léopold, meilleur buteur de la saison régulière avec 44 réalisations, et déjà reparti sur des bases identiques, depuis la reprise au mois de septembre avec 12 buts inscrits en 5 rencontres, de s’accorder une réaction outrancière. Le Bruxellois a accueilli sa victoire face à ses copains des Red Lions, Victor Wegnez et Cédric Charlier, avec une énorme humilité et beaucoup de joie intérieure. Ce premier stick d’or – il avait été sacré Espoir durant la saison 2008-2009 – revêt pourtant une saveur toute particulière pour Tom Boon après 15 mois durant lesquels il n’a pas été épargné.

En effet, les souvenirs de l’été 2021 et des Jeux de Tokyo demeure douloureux. En cause, une bête blessure au mollet à l’entraînement qui le prive des deux premiers duels du tournoi mais surtout de la finale face à l’Australie. L’attaquant aux 321 sélections et plus de 200 buts avec les Red Lions a vécu une quinzaine douloureuse même s’il a contribué, très largement, lui-aussi, au remarquable triptyque après le titre mondial en 2018 et le sacre européen en 2020. Une épreuve qui l’a rendu plus fort, plus mature et plus passionné que jamais. Car, pas question pour lui de se lamenter sur son sort, il s’est remis immédiatement au travail en se fixant de nouveaux objectifs en équipe nationale mais également en club.

Aucun sentiment de revanche

Avec le Léopold, Tom Boon renaît donc de ses cendres. Mais sans jamais afficher une quelconque amertume ou un éventuel sentiment de revanche. Il se focalise sur son jeu et travaille avec abnégation. Malgré son expérience, il étoffe encore son jeu et se concentre sur les tâches défensives. Il empile les buts mais il bosse pour le collectif. Le club ucclois semble alors bien parti pour conquérir les lauriers nationaux comme en 2019 mais l’affaire « Monja » anéanti les rêves de ce groupe, effondré car il paie le prix fort pour une erreur administrative de l’un de ses dirigeants. Mais là encore, pas question de se prêter à des commentaires déplacés. Tom Boon, comme ses coéquipiers, acceptent le jugement sans broncher (la perte de 17 points et une relégation à la 10e place du classement) même si celui-ci est cruel pour l’équipe qui semblait la plus compétitive sur le terrain au moment de la décision.

Ce stick d’or constitue donc une juste récompense pour le travail abattu au cours de la saison dernière. Les votes de l’ensemble des joueurs et des T1 de division d’Honneur ont évidemment été dans ce sens et récompensent sa régularité retrouvée durant 12 mois. Sa nomination aux FIH Stars Awards aux côtés d’Arthur De Sloover, n’est certainement pas un hasard non plus. Papa comblé et épanoui du petit Harrison, depuis janvier dernier, Tom Boon est encore loin d’être rassasié. Cette récompense individuelle permettra d’apaiser certaines douleurs encore vives mais elle ne constitue certainement pas une fin en soi. Le Bruxellois demeure plus ambitieux que jamais et il est prêt à relever avec panache les prochains défis qui s’offriront à lui.

.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale Coupe du monde 2022

Aussi en Hockey

Voir plus d'articles