Accueil Mobilité Transports

C’est «l’angoisse quotidienne» pour les parents de Théa et Célia: «On n’est jamais certaines que nos enfants puissent rejoindre leur école en bus»

Théa et Célia viennent de rentrer en première secondaire à Arlon. Régulièrement depuis le début de l’année, les bus de 7h09 reliant Virton à Arlon sont complets. Il faut improviser pour trouver un moyen d’aller à l’école sans être en retard.

Théa, et Célia ont 11 ans. Elles habitent Saint-Léger et sont scolarisées à Arlon. Elles ont pris un abonnement de bus pour effectuer les trajets quotidiens. Quotidien ? Pas tant que ça manifestement. Depuis le début de l’année, c’est un peu compliqué pour elles, leurs copains et leurs familles. Deux fois par semaine, les bus sont complets, et passent devant leur arrêt. « La semaine dernière, c’est même arrivé deux fois de suite ! regrettent les mamans Katleen Soblet et Stéphanie Boomgaert.

En vidéos, les deux mamans nous expliquent leur angoisse quotidienne.

Les parents sont démunis: «Et elle redoute la retenue, qui arrive après trois retards»

Voici la réaction du TEC face à cette situation

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale
Nos partenaires vous proposent
A ne pas rater

Aussi en Transports

Voir plus d'articles