En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Sports Cyclisme

Mathieu van der Poel risque gros: Alpecin-Deceuninck veut avoir accès au dossier

Mathieu van der Poel a abandonné dimanche le championnat du monde, remporté par Remco Evenepoel, après 30 kilomètres… parce qu’il a passé la nuit en cellule.

Alpecin-Deceuninck veut avoir accès au dossier complet et désire s’entretenir avec Mathieu van der Poel, ainsi qu’avec les personnes impliquées de la délégation néerlandaise, après l’incident survenu dans la nuit de samedi à dimanche, à quelques heures de la course en ligne des Mondiaux de cyclisme de Wollongong, en Australie. « Nous déterminerons ensuite les mesures à prendre », a écrit la formation belge dans un communiqué publié lundi.

« Nous avons pris actes des événements de ces dernières 48 heures. Il est clair que cette histoire porte préjudice à tout le monde, ce que nous ne pouvons que regretter », a ajouté Alpecin-Fenix. « Au départ, nous voulions fournir une aide juridique sur place à Mathieu van der Poel pour qu’il puisse revenir le plus vite possible. Désormais, nous voulons obtenir une vue complète sur les faits, notamment en consultant le dossier et en parlant avec Mathieu van der Poel et les personnes impliquées du Team NL », a ajouté l’équipe belge.

Van der Poel a passé la nuit de samedi à dimanche en cellule pour avoir bousculé deux jeunes adolescentes de 13 et 14 ans après que l’hôtel a appelé la police. L’énervement du vainqueur du dernier Tour des Flandres s’expliquait parce que Ies adolescentes faisaient du bruit et frappaient à la porte de sa chambre d’hôtel à plusieurs reprises alors qu’il cherchait à dormir à la veille du championnat du monde.

Après avoir plaidé coupable, il a été condamné lundi à une amende de mille dollars australiens (670 euros) pour avoir agressé une des filles et à une autre de cinq cents dollars (335 euros) pour son comportement vis-à-vis de le la seconde adolescente. L’avocat de Mathieu van der Poel a annoncé qu’il fera appel de la décision et espère l’acquittement de son client.

Le petit-fils de Raymond Poulidor avait été libéré à 4 heures du matin mais privé de son passeport et convoqué mardi devant le tribunal qui devait statuer sur cette affaire, finalement avancée à lundi.

Le juge n’a pas tenu compte du fait qu’il est un athlète professionnel. Le fait qu’il participait le lendemain à une grande course n’a pas constitué une circonstance atténuante pour le juge.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles