En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Sports Football Football belge Les clubs de Division 1A RSCL - Standard de Liège

Quand le propriétaire du Standard ne sait pas où se situe un club qui lui appartient

Si, pour le moment, la reprise du Standard par 777 Partners se passe plutôt bien, le groupe d’investissement ne fait pas l’unanimité partout où il passe…

Après plusieurs saisons de galère et de tensions avec la direction, les supporters du Standard ont accueilli le groupe 777 Partners à bras grands ouverts. Bien heureux de se débarrasser de la mauvaise gestion (et c’est un euphémisme) du trio Bruno Venanzi-Alexandre Grosjean-Benjamin Nicaise, les fans des Rouches étaient impatients de voir à quelle sauce leur club allait être mangé par le fonds d’investissement américain. Et, pour le moment, le résultat plaît aux Liégeois. Sur le terrain, les hommes de Ronny Deila affichent de bien plus belles couleurs que ces derniers mois, tandis qu’en coulisses, le matricule 16 semble bien stable et plus sain financièrement.

Toutefois, le Standard n’est pas la seule préoccupation de Josh Wander et de sa clique. En effet, le groupe américain affirme vouloir s’inspirer du modèle Red Bull, qui possède notamment les clubs de Leipzig, Salzbourg ou encore New York. Comme Don Dransfield, CEO du Football Group, l’a récemment expliqué lors d’une entrevue avec la Famille des Rouches, 777 Partners est toujours à la recherche de clubs à reprendre. Ils viseraient le nombre de huit, en sachant qu’ils en possèdent déjà la moitié : Genoa (Italie), Vasco de Gama (Brésil), le Standard de Liège et, plus récemment, le Red Star (France).

Sauf que, dans ce dernier cas, les supporters ne sont pas aussi satisfaits du rachat de leur club que ceux de la Cité ardente… Craignant que leur histoire et leur culture ne passent aux oubliettes, au détriment du profit, les fans du club francilien épient les moindres sorties médiatiques d’un membre du groupe américain. Et la dernière en date a fait couler pas mal d’encre. Dans les colonnes du quotidien français L’Équipe, Josh Wander, patron de 777 Partners, s’est longuement confié, afin de se présenter et de rassurer les supporters de ses intentions. Mais, au final, c’est plutôt l’effet inverse qui s’est produit…

Interrogé sur les raisons du rachat du Red Star, le quadragénaire a répondu : « Son incroyable histoire, son héritage social, Paris... » Sauf que le Red Star n’est pas situé à Paris, mais à Saint-Ouen, situé juste au-dessus de la capitale française. Une erreur qui a forcément fait réagir en masse les supporters franciliens et qui a renforcé leurs craintes quant à leurs nouveaux propriétaires. Toutefois, que les fans du Standard se rassurent : aperçu à plusieurs reprises dans les travées du Stade Maurice Dufrasne, Josh Wander semble savoir où Sclessin se situe...

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale Coupe du monde 2022

Aussi en Standard de Liège

Voir plus d'articles