En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions Bruxelles Actualité de la région de Bruxelles

Disparition de Natacha: les parents vont mettre en contraste leur ADN

Après avoir retrouvé un crâne, un squelette entier a également été découvert dans la zone. Et cela relance les craintes que le corps retrouvé soit celui de Natacha de Combrugghe. Les parents de la Bruxelloise ont subi des tests ADN.

Les parents de Natacha de Crombrugghe, une jeune Belge disparue au Pérou en janvier dernier, ont indiqué vendredi qu’un squelette a été découvert à côté du crâne retrouvé il y a quelques jours, dans une zone où a pu disparaître leur fille. Tous ces restes humains ont été saisis et transférés vers la ville d’Arequipa, où ils seront soumis à une autopsie et à une analyse ADN. Pour l’instant, rien ne permet de penser qu’il s’agit de la touriste belge.

de videos

Le quotidien péruvien La Republicà a relaté, en début de semaine passée, que des pêcheurs du district de Huambo avaient découvert un crâne, faisant le lien avec la disparition de Natacha de Crombrugghe. Mercredi, les parents de la jeune femme ont émis des doutes sur l’éventualité qu’il s’agisse de leur fille.

Vendredi dernier, ceux-ci ont pu obtenir plus de précisions. Le crâne en question se trouvait entre des rochers et, sous ceux-ci, un squelette a été découvert également. La dépouille entière a été transportée vers la ville d’Arequipa, où elle sera soumise à une autopsie et à une analyse ADN. Selon les parents de Natacha de Crombrugghe, aucun élément ne permet actuellement de dire si le corps retrouvé est ou non celui de leur fille.

Ce lundi, nos confrères péruviens de Canal N donnaient de nouvelles informations concernant la découverte de ce crâne et de ce squelette. Ils indiquent que les parents de la Bruxelloise sont arrivés à l’Institut de médecine légale et de médecine légale d’Arequipa. Le but ? Mettre en contraste leur ADN avec les échantillons du fémur retrouvé la semaine passée.

Natacha de Crombrugghe, une Bruxelloise âgée de 28 ans, est portée disparue depuis le 24 janvier 2022. La touriste belge effectuait un trek au Pérou. Ce matin-là vers 05h00, elle avait laissé un sac à dos dans sa chambre d’hôtel à Cabanaconde, un petit village perché à plus de 3.000 mètres d’altitude dans les Andes péruviennes, avant de partir seule pour aller contempler le canyon de Colca, l’un des plus profonds du monde.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Actu

Voir plus d'articles