En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions Verviers Actualité de la région de Verviers

Quatre femmes et huit hommes jugeront Simon Janssens, accusé du meurtre de son voisin

Cet après-midi, la cour d’assises de Liège a désigné quatre femmes et huit hommes pour juger Simon Janssens. Ce Spadois âgé de 30 ans est accusé de meurtre de son voisin, Cédric Carreel, âgé de 38 ans. Les débats commenceront lundi.

Les faits reprochés à Simon Janssens s’étaient déroulés à Spa dans le quartier du Vieux-Spa la nuit du 20 mars 2020 vers 01h30. Simon Janssens avait fait feu sur Cédric Carreel, qui s’était plaint du bruit de la musique provenant de l’appartement voisin.

Simon Janssens avait lui-même appelé la police pour dénoncer les faits. Un conflit de voisinage existait déjà entre les locataires des deux appartements situés dans une maison du quartier du Vieux-Spa. Cédric Carreel s’était plaint à diverses reprises de subir des nuisances sonores et des allées et venues fréquentes dans l’immeuble.

Simon Janssens était hébergé depuis quelques semaines chez un ami qui occupait l’appartement situé aux étages supérieurs de la maison. Cédric Carreel occupait l’appartement du rez-de-chaussée. La nuit des faits, durant le confinement lié à l’épidémie de Covid, sous l’influence d’une importante consommation d’alcool et de cannabis, Cédric Carreel s’était rendu à la rencontre de ses voisins pour se plaindre du bruit. C’est à cette occasion qu’il avait été atteint d’une balle tirée avec une carabine de calibre 22LR. Le projectile avait traversé le thorax et le cou de la victime.

Meurtre et détention illégale d’arme à feu

Lors de l’enquête, Simon Janssens avait raconté qu’il avait été menacé par Cédric Carreel et qu’il n’avait pas eu d’autre choix que de tirer pour se défendre. Il avait précisé avoir été agressé avant de se saisir de l’arme. Simon Janssens sera défendu par Me Philippe Zevenne et Me Thomas Hames.

Simon Janssens est accusé du meurtre de Cédric Carreel et de détention illégale d’arme à feu. Le substitut Christine Pevée soutiendra l’accusation devant la cour d’assises présidée par Philippe Gorlé. Les intérêts des parties civiles seront défendus par Me Paul Thomas. Le procès devrait durer 5 jours.

Les débats au fond débuteront lundi 3 octobre à 09h00 par la lecture de l’acte d’accusation.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Verviers Actu

Voir plus d'articles