En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions Mons Actualité de la région de Mons-Borinage

Mort d’Aline Thirion à Quévy: la date du procès de Frédéric, son mari, est connue

Frédéric Lepoint, suspecté d’avoir assassiné son épouse, sera bel et bien jugé devant les assises de Mons à partir du lundi 12 décembre. Son avocat sollicitera son acquittement.

Le 4 décembre 2014, Aline Thirion, 52 ans, est retrouvée morte à son domicile de Quévy-le-Grand par un voisin. Ses membres sont ligotés et sa tête est recouverte d’un sac à pellets. Son mari se trouve sur le seuil de la porte, il est ligoté et bâillonné.

Aline Thirion, 52 ans, a été retrouvée morte le 4 décembre 2014 à l’étage du domicile familial.
Aline Thirion, 52 ans, a été retrouvée morte le 4 décembre 2014 à l’étage du domicile familial. - Archives E.G.

Un crime maquillé ? C’est la thèse retenue par le parquet qui a sollicité le renvoi du mari devant les assises pour répondre d’un assassinat. L’accusé a toujours contesté être l’auteur du crime. Il reste présumé innocent et en liberté. Le procès débutera le 12 décembre à Mons.

Aline Thirion a été retrouvée morte.
Aline Thirion a été retrouvée morte. - D.R.

Frédéric Lepoint est défendu par Me Frank Discepoli. Ce dernier avait déclaré dans nos colonnes que son client était « le coupable idéal » en raison de sa présence dans la maison.

L’accusé soutient que trois hommes ont pénétré dans leur maison durant la nuit. Pourquoi tuer Aline et le laisser en vie alors ?

À l’époque des faits, le couple battait de l’aile. Pour l’accusation, cela pourrait être un mobile. Pas pour la défense. Les débats s’annoncent intéressants.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Mons Actu

Voir plus d'articles