En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Régions Verviers Actualité de la région de Verviers

L’échevin Loffet se représentera aux prochaines élections à Verviers, mais où?

Alexandre Loffet n’abandonnera pas la politique après son mandat. Il lui reste à trouver une liste.

On est certes loin des élections et pourtant, si on tend l’oreille, les différents partis sont en train de se mettre en ordre de marche. Un des cas les plus intéressants est celui d’Alexandre Loffet. L’échevin des finances de Verviers, élu sur une liste PS, a préféré quitter son parti par loyauté envers Muriel Targnion lors de la crise politique. Que va faire le grand argentier de la ville ?

« Je vais me représenter. Je veux continuer à aider Verviers et les Verviétois. » Mais où ? Il est probablement un peu trop tôt pour répondre. Mais il y a plusieurs possibilités. « Je peux, par exemple, créer un groupe. Je pourrai être sur une liste du Cartel si ce n’est pas quelque chose de trop à droite et qui soit d’intérêt communal », confie-t-il. On notera que le Cartel, à savoir le MR, Nouveau Verviers et les Engagés, se tâte encore sur la forme que prendra une éventuelle future liste. Un groupe qui soit d’intérêt communal et qui reprendrait peut-être encore d’autres membres que ceux des trois cités précédemment semble être sur la table mais rien n’est encore acquis.

Et rentrer dans les rangs du PS ? Est-ce qu’Alexandre Loffet serait prêt à le faire   ? Pour le moment rien n’est moins sûr. « Tout dépend d’eux. Si le PS reste dans la même logique que durant la crise ce sera non. Je veux défendre les intérêts de Verviers. Je ne veux pas d’organe qui se mêle de la politique locale en disant qui peut ou pas devenir bourgmestre. » Alexandre Loffet note que pour l’instant le futur du PS de Verviers est d’ailleurs assez flou dans la mesure où on ne sait pas bien qui fera partie de la liste ni qui en sera le leader.

Échevin ?

Si un retour sur les listes socialistes est peu probable pour l’instant, il semble plus improbable encore qu’il reste au-delà du mois de janvier 2023, date à laquelle un socialiste doit reprendre son poste. « Pour l’instant, les contacts que j’ai avec le PS, c’est pour me demander de confirmer que je vais quitter ma place », détaille l’échevin qui précise qu’on ne lui demande nullement de revenir dans les rangs pour l’instant.

Sauf que si la date de fin janvier 2023 a été choisie, c’est parce qu’on imaginait à l’époque que le plan de gestion serait terminé de même que le budget. « Mais ce n’est pas certain qu’on y arrivera. Je dois encore trouver 2,8 millions en plus de ce que prévoyait le plan de gestion à cause de l’indexation et de la hausse des coûts de l’énergie. Et ça, c’est si ça ne fait que doubler et pas tripler. » Alexandre Loffet pense qu’il est probable que Verviers ne trouvera pas un accord pour le budget si tôt dans l’année. À voir alors si on décidera de le conserver le temps qu’il termine son travail, si on se passe de ses services quitte à lancer un nouvel échevin pour boucler cette tâche ou si on décide de lui garder sa place jusqu’au bout. Alexandre Loffet demande par contre de la clarté assez vite. « Je ne veux plus cumuler. Soit on me dit qu’on arrête les frais, soit je reprends mon emploi à temps plein. Faire les deux, je n’en peux plus physiquement. »

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Verviers Actu

Voir plus d'articles