En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Economie

Séjournez dans la même chambre que Max Verstappen ou achetez celle où Michael Schumacher a séjourné à plusieurs reprises

Le promoteur immobilier Unibricks poursuit sa croissance. Par rapport à il y a quatre ans, il a reçu 250 % de demandes en plus pour des biens immobiliers d'investissement dans les Ardennes. C’est la raison pour laquelle 70 suites de luxe neuves de l'emblématique hôtel Radisson Balmoral à Spa sont dès à présent mises en vente. Grâce à plusieurs nouveaux projets d'investissement, l'entreprise franchira bientôt le cap des 1 000 chambres d'hôtel et résidences secondaires dans son portefeuille.

L'hôtel Radisson Blu Balmoral à Spa va faire l'objet d'importantes transformations. Le promoteur immobilier Unibricks, qui détient l'hôtel, entamera bientôt la construction d'une nouvelle aile attenante au bâtiment existant. De cette manière, 70 suites viendront s'ajouter aux 21 suites et 85 chambres standard que l'hôtel compte déjà. Les nouvelles chambres seront plus luxueuses afin de répondre à la demande croissante et aux attentes de la clientèle. L'hôtel est par exemple très prisé depuis des années par les écuries de Formule 1 et leur entourage qui s'y installent lors du Grand Prix de Belgique à Francorchamps, comme ce fut le cas pour Fernando Alonso (écurie Alpine) lors de la dernière édition.

La nouvelle aile de l'hôtel sera exploitée sous le nom de Radisson Residences. Unibricks vend ces nouvelles suites de luxe en tant que biens immobiliers lifestyle. Thomas Lecluse, CEO d'Unibricks : « Les particuliers peuvent acheter une suite pour en tirer quelque chose par la suite – des revenus et du plaisir. Unibricks décharge totalement les clients afin qu'ils n'aient plus à se soucier de rien. Nous commencerons les travaux lorsque la moitié de ces suites de luxe seront vendues. Des projets similaires nous ont appris qu'il faut compter environ un an après le lancement pour franchir ce cap. »

Un engouement évident pour les Ardennes

Parallèlement, la partie « historique » de l'hôtel emblématique sera rénovée en profondeur et le restaurant sera modernisé. Certaines de ces suites seront également vendues à des particuliers en tant que résidence secondaire afin de répondre à la demande croissante pour ce type de biens. À l'instar de l'hôtel Mercure à Han-sur-Lesse, le restaurant de l'hôtel à Spa sera confié à la brigade du chef étoilé Benoit Dewitte. L'offre culinaire sera remaniée et l'intérieur sera rafraîchi par Geraldine Van Heuverswyn, l'épouse de Benoit Dewitte.

Toutes les chambres de l'hôtel de Han-sur-Lesse ont entre-temps été vendues. Par ailleurs, l'hôtel Radisson à Liège a récemment ouvert ses portes et 90 % des chambres ont été vendues. Unibricks dispose aussi encore de 60 maisons de vacances dans le Parc Village Les Bois d'Ourthe, tout en ayant la possibilité d'étendre ce parc en y ajoutant 140 chalets. Mais le promoteur immobilier a encore bien d'autres projets en Wallonie. La phase de permis est ainsi en cours pour un hôtel à Bouillon et un autre à Malmédy, ainsi que pour un hôtel-parc de vacances dans les environs de Neufchâteau. Ils représentent au total 250 chambres d'hôtels et 135 résidences secondaires supplémentaires.

Depuis 2018, Unibricks a investi dans de nombreux projets, portant aujourd'hui le nombre total de chambres d'hôtel et de résidences secondaires qu'il détient dans les Ardennes à respectivement 392 et 288, soit 325 % de plus qu'en 2018.

Une croissance soutenue

Thomas Lecluse : « Unibricks continue de se développer et d'investir dans les Ardennes. Le nouveau complexe de luxe à Spa, l'hôtel à Han-sur-Lesse et nos chalets à Durbuy ne sont pas de simples projets d'investissement : nos investisseurs choisissent ces endroits parce qu'ils aiment s'y rendre. C'est une formule qui a beaucoup de succès. Grâce à ces projets, nous sommes aujourd'hui un acteur majeur de l'immobilier d'investissement en Wallonie. »

Les Ardennes continuent à gagner en popularité. Un vent de fraîcheur souffle sur Durbuy et les investisseurs s'intéressent à des destinations très prisées telles que Han-sur-Lesse. Tous les lieux touristiques sont en plein essor.

Selon Thomas Lecluse, c'est ce qui explique, entre autres, la demande accrue pour des biens immobiliers dans les Ardennes. « La demande explose pour l'immobilier hôtelier et les résidences secondaires. On dénombre près de 5 000 demandes en 2021, contre moins de 3 000 en 2019 et même pas 1 500 en 2018, ce qui représente une croissance de près de 250 % en quatre ans. Nous supposons que cela vient du fait que les possibilités à la côte sont devenues moins intéressantes, tandis que de nombreuses initiatives mises en œuvre ces dernières années dans les Ardennes. L'image démodée des Ardennes a totalement disparu. Il s'agit aujourd'hui d'une destination en vogue, synonyme de détente, de nature et de calme. »

L'immobilier hôtelier, en particulier, est de plus en plus populaire. Le nombre de demandes a plus que triplé depuis 2018 et ce segment continue d’attirer toujours plus d'investisseurs. Si les gens cherchent des alternatives au compte d'épargne classique, c'est pour avoir la certitude d'un beau rendement. Mais un tel investissement présente un autre atout en plus du rendement : celui de pouvoir profiter soi-même de la chambre ou de la suite en question.

« Nous lançons maintenant la vente de nos suites de luxe à Spa. Une occasion unique pour les amateurs de calme, de thermes et de nature, mais également pour les passionnés de Formule 1 avec des chambres dans lesquelles des légendes telles que Michael Schumacher ou Ayrton Senna ont autrefois passé la nuit ou dans lesquelles Max Verstappen ou Lewis Hamilton séjourneront peut-être bientôt. »

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Economie

Voir plus d'articles