En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil Régions Mons Actualité de la région de Mons-Borinage

La Ville de Mons coupe la poire en deux et commencera son conseil communal… à 16h!

Nouveau changement pour le conseil communal montois. Initialement programmé à 18h, puis avancé à 14h, il se tiendra désormais à 16h, annonce la Ville de Mons.

« Après avoir pris le temps de consulter tous les groupes de la majorité et de l’opposition suite à l’annonce de la tenue des conseils à 14h, le collège communal a pris la décision de « couper la poire en deux » en fixant les séances à 16h, au lieu de 18h actuellement », annonce la Ville de Mons. Il est clair que l’annonce du changement d’heure avait fait grand bruit. La Ville s’est donc rétractée et propose une alternative.

« C’est donc dans une optique d’ouverture, de dialogue et de compromis que la majorité a abordé la problématique de l’horaire du conseil communal. Celui-ci se termine généralement bien trop tard et ne permet donc pas à certains conseillers communaux qui doivent travailler très tôt le matin de faire coexister leur mandat local et leur emploi », détaille la Ville.

Un compromis…

« Une conseillère communale de la majorité avait déjà dû démissionner en début de mandature compte tenu de la durée excessive des débats et des interventions trop longues et nombreuses du groupe Mons en mieux. En tant qu’infirmière à domicile, elle commençait ses journées à 5h30. D’autres conseillers ont relayé les mêmes difficultés ces derniers mois », ajoute la Ville en pointant du doigt le groupe Mons en Mieux.

Des discussions ont donc été menées. « Chacun a fait part de son avis et l’option qui a finalement été choisie est de commencer les séances du conseil communal à 16h. Cette nouvelle disposition, qui avait été proposée par voie de presse par l’un des groupes de l’opposition, permettra de combiner plus facilement la journée de travail avec la tenue de la séance, sans finir à des heures trop tardives », remarque la Ville de Mons.

Les Montois mitigés

Interrogés par nos soins à ce sujet, les citoyens montois étaient plutôt mitigés. Si certains pointaient du doigt l’heure tardive à laquelle finit le conseil communal habituellement, d’autres considéraient que de nombreux conseillers ne pourraient simplement plus s’y rendre s’il est avancé. Il faut donc espérer que le nouvel horaire plaise enfin à tout le monde…

Georges-Louis Bouchez, chef du groupe Mons en Mieux, est furieux et le fait savoir : « Les Écolos tentent de se faire passer pour les chantres de la démocratie mais organisent un conseil communal à une heure qui rend impossible son accès à de nombreuses personnes (…) Quant au PS et au bourgmestre, ils nous avaient habitués à la mesquinerie mais ne cessent de surprendre dans ce domaine (…) Nous allons donc déposer un recours contre cette nouvelle heure qui empêche les indépendants, employés et tous ceux qui ne sont pas des politiques professionnels de participer à la vie démocratique de la cité ».

Conseils communaux avancés à 14h à Mons: le ministre s’en mêle...

Ce mardi, le changement d’horaires des conseils communaux montois a été abordé au Parlement wallon. Le ministre Collignon a été interrogé par deux députés. La Ville de Mons veut avancer les conseils à 14h, le ministre est intervenu en séance.

C’est une mesure qui a fait bondir les membres de l’opposition. La majorité montoise a décidé d’avancer à 14h l’heure des conseils communaux pour qu’ils terminent plus tôt. Ces séances publiques se terminent en effet très tard dans la soirée, parfois même à 4h du matin.

Ce mardi au Parlement wallon, le ministre des Pouvoirs locaux Christophe Collignon (PS) a été interrogé à ce sujet par les députés MR Jacqueline Galant et Nicolas Tzanetatos. Les deux libéraux ont demandé au ministre sa position concernant ce changement d’horaires.

La majorité montoise a décidé d’avancer à 14h l’heure des conseils communaux.
La majorité montoise a décidé d’avancer à 14h l’heure des conseils communaux. - C.W.

Aucun recours

« La détermination des horaires du conseil communal relève exclusivement de l’autonomie communale, la compétence étant dévolue au collège qui fixe les dates et heures des conseils, autant que leur ordre du jour », a d’abord rappelé le ministre. « De manière générale, il est de bonne administration de veiller à ce que l’heure de convocation permette aux conseillers communaux d’assister à la réunion, eu égard aux obligations professionnelles de chacun. À cela, s’ajoute le fait que les citoyens désireux d’assister à ces séances doivent être également en mesure de le faire. »

Christophe Collignon a toutefois précisé qu’il n’avait pas connaissance d’une telle décision et qu’il n’a été saisi d’aucun recours.

Pour le ministre, il faut trouver un point d’équilibre.
Pour le ministre, il faut trouver un point d’équilibre. - Belga

6h30 de moyenne

Le ministre a également donné quelques éléments supplémentaires. « Il apparaît que les séances du conseil commencent à 18h et ont tendance à durer très longtemps. En moyenne, leur durée depuis le mois de janvier est de 6h et demi, avec un pic à 9h de débats et ce, sans que l’ordre du jour ne comporte un nombre excessif de points. À titre de comparaison, dans les autres grandes villes, cette moyenne ne dépasse jamais les 4 ou 5h de débats. Nous pourrons convenir que des débats interminables ne servent pas la sérénité et ne rendent pas l’échange démocratique attractif pour le public. De même, la clôture systématique des séances à une heure avancée de la nuit n’est pas de nature à garantir aux conseillers de pouvoir exercer leurs activités professionnelles ou familiales de manière sereine le lendemain. »

Pour Christophe Collignon, un équilibre doit être trouvé entre, d’une part, la nécessité absolue que chacun, mandataire comme citoyen, soit en mesure d’exercer son mandat ou son droit à l’information et, d’autre part, une meilleure organisation des débats. « Je ne doute pas que l’intelligence de chacune des parties – majorité comme opposition – permette d’atteindre ce point d’équilibre. »

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Mons Actu

Voir plus d'articles