En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Régions Verviers Actualité de la région de Verviers

La reconstruction des ponts est lancée à Verviers: les 1ers seront finis en janvier

La reconstruction des ponts débute finalement pour Verviers. Des travaux attendus, particulièrement pour les riverains. La solitude de certains quartiers touche leurs commerces. Meilleure mobilité, meilleure accessibilité, l’agenda se concrétise.

de videos

« Les travaux ont finalement commencé ce mois-ci. Les quartiers isolés par les inondations et la réduction de la mobilité n’en souffriront plus », se réjouit l’échevin des Travaux, Maxime Degey. « On nous a déploré la lenteur des procédures, mais en même temps, les démarches sont plus longues ». Dès janvier, et jusque début 2024, 14 ponts seront rénovés, avec des objectifs de chantier différents.

Vincent Servais, du bureau chargé d’étude sur les ponts et Florence Rittweger, directrice du département technique.
Vincent Servais, du bureau chargé d’étude sur les ponts et Florence Rittweger, directrice du département technique. - Zoé Vermeersch

Un planning chargé

Les inondations de la Vesdre ont endommagé la rive à différentes échelles, modifiant l’agenda en fonction de la quantité de travail. Trois dates de début de chantier à retenir : septembre, décembre et avril 2023. D’un pont à l’autre, l’importance des travaux diffère. Le Pont d’Ensival donne un exemple d’intervention lourde, structurelle, bloquant la traversée de la Vesdre, comme le décrit Vincent Servais, ingénieur civil et architecte. « Le pilier central avait été emporté à cause de la montée des eaux et du poids des déchets. l’objectif est de consolider la traversée centrale pour éviter de reconstruire cette pile. Cette reconfiguration architecturale améliora l’écoulement du fleuve. »

Le pont d’Encival reste impraticable jusque la fin des travaux. Des passants l’empruntent tout de même, malgré l’interdiction. La structure reste solide.
Le pont d’Encival reste impraticable jusque la fin des travaux. Des passants l’empruntent tout de même, malgré l’interdiction. La structure reste solide. - Zoé Vermeersch

Ce chantier, qui reliera à nouveau la rue Francomont et la rue des Chapeliers, va prendre du temps. 44 semaines de travaux, le plus long du projet. « Avec le pont des Dardanelles et ceux de Nasproué et La Raye doiventt être complètement reconstruits, c’est une des plus grosses interventions », renchérit Vincent Servais. « Pour le reste, il n’est parfois question que de finition et de décoration. Je pense notamment au pont Léopold, au pont des Demi-Lunes ou au pont des Recollets ». Ces chantiers d’importance plus légère devraient être finis dès janvier. Des premiers travaux de démolition ont quant à eux commencé.

Un objectif triple

Ce travail sur les finitions s’inscrit sur un des objectifs de la Ville, appuyé par l’échevin des travaux. Une esthétique cohérente tout au long de la Vesdre, avec des détails plus épurés. La catastrophe de juillet 2021 permet au moins une reconception majeure, pensée pour anticiper les risques de futures inondations. Maxime Degey insiste sur ce point. « Nous cherchons à harmoniser la ville, oui, mais un des objectifs centraux reste hydraulique. Des barrages ont été formés à cause de l’accumulation des déchets, ce qui n’a fait qu’aggraver la situation. » Du côté de l’ingénieur aussi, la possibilité d’un nouvel engorgement motive les choix architecturaux.

La mobilité de la ville pourrait enfin être rétablie, d’ici début 2024 tout du moins. « C’est le premier objectif auquel on a pensé », explique l’échevin. « L’inaccessibilité de certains ponts stratégiques freine la vie de la ville. Avec la traversée en voiture de la Vesdre, les riverains passent devant certains commerces. Cette mobilité nourrit ces établissements. Je pense par exemple au quartier de l’Est qui pourra retrouver son énergie. »

La SPW en charge d’autres chantiers

Trois autres ponts seront rénovés (le pont Parotte, le pont du Purgatoire, la passerelle Robert Centner), par la SPW (Service Public de Wallonie) cette fois. En tout, 19 chantiers se mettent en place, dont 14 par la Ville, avec une enveloppe d’environ 20 millions €. Un budget total de 40 millions € avait été prévu pour l’ensemble des projets verviétois (écoles et voiries).

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Verviers Actu

Voir plus d'articles