En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Régions Mons Actualité de la région de Mons-Borinage

Visé par un mandat d’arrêt européen, l’imam Hassan Iquioussen arrêté près de Mons

L’imam marocain Hassan Iquioussen, visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française, a été arrêté vendredi près de Mons, a indiqué à l’AFP le ministre belge de la Justice, Vincent Van Quickenborne.

«Je peux vous confirmer qu’il a été arrêté ce jour par la police», a déclaré le ministre Vincent Van Quickenborne.

de videos

L’imam radical, d’origine marocaine mais né en France, est connu pour ses propos antisémites et contre les femmes. Il a fui la France pour trouver refuge chez nous, en Belgique. On a d’abord cru qu’il avait trouvé un point de chute du côté de Liège ou de Verviers. Il a finalement été arrêté ce vendredi à Jemappes, dans l’entité de Mons.

C’est le Conseil d’État français qui avait validé son expulsion vers le Maroc. Mais Hassan Iquioussen, qui s’exprime régulièrement via sa chaîne Youtube, avait déjà pris la fuite quand la police est arrivée chez lui. Le prédicateur musulman était domicilié à Lourches, dans le Nord de la France, à proximité de Valenciennes, à seulement 50 kilomètres de Jemappes. L’imam avait donc, semble-t-il, simplement passé la frontière belge. Il était introuvable depuis le 30 août dernier.

Père de famille

Hassan Iquioussen est marié et père de cinq enfants. Il est âgé de 58 ans. Il est de nationalité marocaine car il n’a pas choisi la nationalité française à sa majorité. D’où l’obligation pour lui d’obtenir un titre de séjour pour rester sur le territoire français, titre qui lui a été refusé.

Il est décrit comme proche de la confrérie des Frères musulmans. Il est également fiché «S» (pour sûreté de l’État) par la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) française depuis 18 mois.

Le prédicateur est désormais considéré comme un «délinquant» puisqu’il «s’est soustrait à un arrêt d’expulsion» nous avait précisé le préfet des Hauts-de-France lors d’un précédent article.

«Cet homme ne peut pas rester en Belgique», avait déclaré sur Twitter la secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Nicole De Moor. «Cela signifie que nous collaborons avec la justice pour le faire sortir du territoire.» La procédure de remise à la France de l’imam pourrait prendre plusieurs semaines si l’intéressé s’y oppose. Le fugitif a en tout cas été présenté à la juge d’instruction montoise. Il a été placé en détention.

Déjà dans le passé

Hassan Iquioussen avait été éclaboussé par une première polémique en 2004, épinglé pour des propos jugés antisémites dans un discours sur la Palestine. L’intéressé avait reconnu par la suite «des propos déplacés» et présenté ses excuses. Son nom est réapparu ensuite régulièrement dans la presse et le débat public.

Sa chaîne YouTube, où il délivre cours et sermons sur l’islam dans la vie quotidienne compte 178.000 abonnés.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Mons Actu

Voir plus d'articles