John et Margaret scandalisés par Ryanair: «Nous sommes restés là pendant 25 minutes, puis tout d’un coup l’avion est parti sans nous»

Belgaimage-45649300
Belga image

Ce vendredi 28 septembre, Margaret et John Harrop devaient s’envoler pour l’Espagne afin de rendre visite à leur fils, parti habiter à Alicante il y a deux ans. Une grande première pour le couple britannique qui n’avait qu’une hâte : fouler le sol espagnol. Pour ce faire, ils avaient réservé un vol Ryanair au départ de Newcastle. En plus de l’avion, une navette spéciale pour les emmener jusqu’à l’avion avait été commandée. En effet, souffrant de problèmes de santé, Margaret se déplace avec difficulté.

Vendredi, le couple est arrivé bien en avance à l’aéroport. Ils ont enregistré leurs bagages, passé la sécurité et se sont rendus à l’assistance spéciale pour être emmenés au pied de l’avion dans une navette élévatrice. « Nous pouvions voir des gens monter de l’autre côté de l’avion », raconte John au Mirror. Sauf que surprise, après quelques minutes, Margaret voit que des bagages sont enlevés de l’appareil. « C’est le nôtre », affirmera-t-elle.

« L’avion bouge »

Si son mari tente de la rassurer, la suite des événements sera pire. « Nous sommes restés là, dans la navette, pendant environ 25 minutes. Puis, tout d’un coup, l’avion a commencé à bouger et est parti sans nous. » Comme sept autres passagers, John et Margaret sont donc restés cloués au sol. « Le conducteur de la navette marmonnait, il a dit qu’il y avait eu un problème », affirme John qui n’en saura pas plus sur le moment.

Si le couple a ensuite reçu les excuses de l’aéroport, une nuit dans un hôtel proche et une place sur le prochain vol, cela ne change rien à leur colère et incompréhension. « C’était un peu un cauchemar. Nous ne savons pas vraiment qui était responsable de la faute et nous ne connaissons toujours pas toute l’histoire. »

Deception

Dans son malheur, le couple peut se rassurer en se disant qu’ils n’ont pas perdu d’argent. « Ils séjournent chez moi », explique leur fils depuis l’Espagne. « Mais j’étais vraiment ennuyé par la façon dont ils ont été traités. »

Aujourd’hui en Espagne, Margaret et John profitent du soleil et de leur fils avant de rentrer en Angleterre pour obtenir des réponses à leurs interrogations.

Contactés par le Mirror, Ryanair et l’aéroport de Newcastle ont simplement confirmé les faits, sans donner de plus amples informations. La compagnie aérienne rejette, elle, la faute sur l’aéroport. « L’assistance spéciale à l’aéroport de Newcastle est fournie par un tiers – et non par Ryanair. Nous sommes déçus que le fournisseur tiers de l’aéroport de Newcastle n’ait pas assumé sa responsabilité envers ces passagers, les faisant manquer leur vol. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo