En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions Bruxelles Actualité de la région de Bruxelles

Les Bruxellois ont prêté plus de 4 millions d’euros en deux ans à leurs entreprises

Les Bruxellois ont prêté 4,2 millions d’euros à 84 entreprises de la Région ces deux dernières années dans le cadre du prêt Proxi, selon les chiffres du cabinet de la secrétaire d’Etat bruxelloise de la Transition économique, Barbara Trachte.

Lancé en octobre 2020, au beau milieu de la crise du coronavirus, le dispositif permet aux particuliers bruxellois de mettre de l’argent à disposition d’entreprises de la capitale. Le prêteur peut alors bénéficier d’un avantage fiscal sous la forme d’un crédit d’impôt annuel ou d’un crédit d’impôt unique, si l’entreprise est en faillite. Le mécanisme a déjà attiré 1.160 prêteurs.

L’une des dernières entreprises en date à solliciter un petit coup de pouce de la population bruxelloise est la brasserie En Stoemelings. Les jeunes entrepreneurs Samuel Languy et Denys Van Elewyck sont parvenus à surmonter la crise sanitaire, en lançant notamment un site de vente en ligne ou en livrant leurs bières à vélo. La brasserie doit aujourd’hui poursuivre son «adaptation à un environnement changeant». Elle espère emprunter 100.000 euros avec le prêt Proxi.

Née dans les Marolles en 2014, En Stoemelings se sent un peu à l’étroit dans les 430 mètres carrés de l’atelier de Greenbizz à Laeken qu’elle occupe depuis 2018. «Une partie des fonds servira à construire une plateforme afin d’augmenter la capacité de stockage et de réduire ainsi les transferts de marchandises par camions vers d’autres espaces de stockage situés à Bruxelles», expliquent les deux fondateurs.

Le budget restant permettra d’agrandir leur parc de fûts en inox et d’investir dans un nouveau fermenteur, plus petit que ceux dont ils disposent actuellement, en vue «de développer des cuvées uniques et innovantes et de gagner en flexibilité».

«Le prêt Proxi est un dispositif pour lequel tout le monde est gagnant», souligne Barbara Trachte, «l’entrepreneur qui peut emprunter à des taux très bas, le citoyen qui peut investir dans un commerce ou une entreprise qu’il connaît bien tout en bénéficiant d’un crédit d’impôt, et la Région bruxelloise qui bénéficie de l’épargne citoyenne pour redéployer son économie».

Satisfaite de ces chiffres «particulièrement encourageants», elle souhaite octroyer un avantage supplémentaire aux projets exemplaires sur le plan social et environnemental. «Pour ceux-ci, la garantie régionale en cas de faillite et d’impossibilité de remboursement passera de 30 à 50%. Cette adaptation devrait intervenir d’ici quelques mois», affirme la secrétaire d’Etat.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Actu

Voir plus d'articles