En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions Huy Waremme Actualité de la région de Huy-Waremme

Le réacteur nucléaire de Tihange 3 à l’arrêt à cause d’une chute de pression brutale

Le réacteur nucléaire Tihange 3 a été arrêté de manière inattendue à 8h25 lundi matin. Après des heures de recherche, la cause de l’incident semble avoir été trouvée : une chute de pression brutale s’est produite dans la partie non-nucléaire.

Le réacteur nucléaire Tihange 3 est à l’arrêt depuis 8h25, ce lundi matin, rapport le Nieuwsblad. Après plusieurs heures de recherche, les employés de la centrale électrique ont trouvé la cause du dysfonctionnement. « Dans la partie non nucléaire, il y a eu une chute de pression brutale dans l’un des trois générateurs de vapeur. Avec un arrêt automatique en conséquence », explique Nele Scheerlinck d’Engie à nos confrères néerlandophones.

L’approvisionnement énergétique n’est cependant pas en danger. La panne d’électricité, signalée sur les réseaux sociaux, n’est pas un problème non plus.

1.000 mégawatts

La Belgique compte toujours six réacteurs nucléaires actifs, après que le septième – Doel 3 – a été déconnecté du réseau électrique le 23 septembre. Trois d’entre eux, dont Tihange 3, ont une capacité de plus de 1 000 mégawatts. Du fait de la présence de ces autres recteurs, l’alimentation électrique n’est pas compromise par l’arrêt du réacteur.

Joannes Laveyne, expert en énergie à l’UGent, se veut rassurant : « D’autres centrales nucléaires européennes sont prêtes à aller un peu plus loin dans un tel cas pour que notre pays reçoive de l’électricité supplémentaire, ou mieux l’achète, à partir d’une sorte de stock solidaire ou de marché de réserve. »

Pas de danger

Il n’y a donc pas de danger concernant l’alimentation électrique. « Engie peut allumer l’une des centrales à gaz pour absorber temporairement la perte de Tihange 3, si le problème dure trop longtemps », déclare l’expert en énergie Dirk Van Hertem (Energyville et KU Leuven).

« C’est effectivement une optique : une telle centrale électrique au gaz peut être redémarrée et opérationnelle assez rapidement », précise Nele Scheerlinck d’Engie. Mais un tel dispositif ne sera peut-être pas nécessaire : « Nos experts disent que Tihange 3 peut normalement être redémarré mercredi matin. »

de videos

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Huy Waremme Actu

Voir plus d'articles