En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions Verviers Actualité de la région de Verviers

La maniaquerie d’Alain remarquée par les candidates de l’Amour est dans le pré

Le séjour à la ferme a commencé pour les trois prédentantes d’Alain de l’Amour est dans le pré. Ce dimanche soir sur RTL TVI, les téléspectateurs ont pu découvrir le Thimistérien et ses dames dans une ambiance décontractée et pleine d’humour…

C’est un peu stressé, mais bien préparé qu’Alain a accueilli ses trois prétendantes à la ferme ce dimanche soir sur RTL TVI. Juste avant leur arrivée, le Thimistérien a pu compter sur le soutien à distance d’André, qui n’est lui pas encore dans le bain puisqu’il est en vacances. « Ce n’est pas une que tu vas recevoir, mais trois ! J’ai hâte de revenir et de les connaître », a-t-il lancé à son ami via écrans interposés.

Plutôt bien accueillies par l’agriculteur, Anne-Catherine, Stéphanie et Valérie ont pu voir à quel point Alain accorde de l’importance à la propreté et au rangement. Au moment de prendre leurs quartiers, les trois invitées ont dû monter l’escalier pied nu, comme l’exigeaient les écriteaux jaune vif « Merci de ne pas monter à l’étage avec vos chaussures » placardés sur les marches. Une mise en garde qui ne semble pas avoir effrayé Stéphanie, qui a tout de même signalé à Alain qu’il était encore plus maniaque qu’elle…

Mission achats

Et c’est à une première activité très pragmatique que se sont adonnés Alain et ses prétendantes : les courses en vue du barbecue prévu le soir. L’agriculteur et ses dames ont déambulé dans les rayons du magasin dans une ambiance bon enfant. Pensant qu’elles allaient oublier d’emporter leur tube de dentifrice, Alain avait gentiment noté d’en acheter… Mais c’était sans compter sur leur mémoire infaillible !

Arrivés au rayon fromagerie, l’humour était là aussi au rendez-vous. Alors que Valérie a fait remarquer que le caddie était jusqu’ici uniquement rempli de fromages à pâte molle, Anne-Catherine a pris la balle au rebond. « Tu préfères quand c’est dur alors ? » a-t-elle demandé en riant à sa concurrente.

Pour l’instant, seule Valérie a pu partager un moment privé avec Alain et goûter au travail de la ferme. L’occasion pour l’agriculteur de parler projets et de lui glisser que la vie à deux se mariait difficilement avec le travail de nuit de Valérie. « Quand moi je rentre, tu pars travailler et quand je repars, tu reviens », lui a-t-il expliqué, sensiblement déçu.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Verviers Actu

Voir plus d'articles