En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions Bruxelles Actualité de la région de Bruxelles

Le procès de l’assassinat de Dido se poursuivra, décide la cour ce lundi

La cour d’assises de Bruxelles a décidé, dans un arrêt prononcé lundi en fin de matinée, que le procès de l’assassinat de Dido à Ixelles en 2019, peut se poursuivre. Jeudi, la défense des accusés a demandé de mettre fin aux débats.

La raison d’une telle demande : l’acte d’accusation de l’avocate générale reprenait des éléments d’une pièce qui a été retirée du dossier. Dans cette affaire, sept hommes, dont un fait défaut, sont accusés d’avoir assassiné Dieudonné Boula, surnommé « Dido », dans une galerie commerçante du quartier Matonge à Ixelles, en mai 2019.

La défense a déposé, jeudi, des conclusions visant à demander à la cour de déclarer la fin de la présente session d’assises. Elle avançait que la procédure était « irrémédiablement viciée » en raison du fait que l’acte d’accusation fait référence au rapport d’un expert psychiatre qui a été écarté du dossier par un arrêt du 8 septembre.

Vendredi, l’avocate générale a répondu aux conclusions, demandant à la cour de déclarer celles-ci soit irrecevables soit nulles et non avenues. La représentante du ministère public a notamment argumenté que son acte d’accusation n’est pas un élément de preuve du dossier, et que, par ailleurs, il a dû être déposé au minimum 20 jours avant l’audience préliminaire, qui était fixée le 5 septembre, soit avant que le rapport psychiatrique litigieux ne soit écarté. Il appartenait à la défense, a-t-elle affirmé, de demander l’écartement du passage de l’acte d’accusation se rapportant à l’expertise entachée de nullité au même moment que l’écartement de cette pièce elle-même, soit lors l’audience préliminaire le 5 septembre.

Dans ce procès, sept hommes sont accusés d’être les auteurs d’une agression au couteau, fatale à Dieudonné Boula, surnommé Dido, le 26 mai 2019, dans une galerie commerciale du quartier Matonge à Ixelles. Les auteurs sont arrivés sur les lieux des faits à bord de deux véhicules. Ils se sont garés à 18h31 dans la rue du Champ de Mars. Des images de caméras de vidéosurveillance montrent qu’ils se sont entretenus quelques instants, avant de se séparer en deux groupes. Les quatre premiers se sont dirigés vers le Square du Bastion et sont entrés dans la galerie commerciale du quartier Matonge. Les trois autres ont quant à eux pris la direction de la chaussée d’Ixelles pour entrer dans la galerie de l’autre côté.

C’est au milieu de cette galerie qu’ils ont croisé le chemin de Dieudonné Boula, surnommé Dido, quelques minutes plus tard. Cet ancien membre de la bande urbaine Mafia Africaine (la Maf) y a été poignardé. Il a ensuite tenté de fuir, blessé, pour finalement s’effondrer rue d’Édimbourg, à quelques pas de la galerie. Il a été emmené d’urgence à l’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles. Il est décédé le lendemain, des suites de ses blessures. Dido était âgé de 32 ans. Il était marié et père de quatre enfants.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Actu

Voir plus d'articles