En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Sports Cyclisme

Coppa Bernocchi: revivez le sprint en puissance de Davide Ballerini en vidéo

Il s’est montré le plus fort dans cet exercice toujours particulier.
Vidéo

L’Italien Davide Ballerini s’est imposé au sprint, lundi, dans la Coppa Bernocchi, concrétisant le travail très actif dans la finale de la course de son équipe Quick Step-Alpha Vinyl et de son leader français Julian Alaphilippe.

La 103e Coppa Bernocchi (1.Pro) a été disputée lundi autour de Legnano, en Lombardie, sur la distance de 190,7 kilomètres. Parmi les deux forfaits au départ, on notait celui du Belge Tim Wellens (Lotto-Soudal).

Trois coureurs, les Espagnols Jon Barrenetxera et Francisco Munoz et le Français Alan Jousseaume, possédaient un avantage de près de trois minutes à septante kilomètres de l’arrivée, alors qu’il restait trois des sept passages à effectuer dans la principale difficulté de la journée, le « Piccolo Stelvio » (1,5 km à 6,7 %). Le Français Julian Alaphilippe a accéléré au cap des derniers cinquante kilomètres et est revenu avec le Suisse Marc Hirschi et le Colombien Augusto Rubio sur le groupe de tête qui avait perdu Munoz.

À quarante kilomètres du but, après une nouvelle accélération, Alaphilippe, très actif, était en tête avec Hirschi, Jousseaume et l’Espagnol Ion Izaguirre.

La tête de course allait être revisitée avec le retour du Belge Ilan Van Wilder, équipier d’Alaphilippe chez Quick Step-Alpha Vinyl, l’Italien Diégo Ulissi (UAE), le jeune Français Jousseaume (TotalEnergies) et le Colombien Rubio (Movistar). À trente kilomètres du but, avant le dernier Piccolo Stelvio, les quatre hommes avaient trente secondes d’avance sur le groupe Alaphilippe-Hirschi. Les quatre hommes de tête ont été repris par le groupe Alaphilippe à 24 kilomètres du but avec le peloton sur les talons.

Sept coureurs, Alaphilippe, Van Wilder, Strong, Covi, Hirschi, Oldani et Narvaez, étaient en tête à douze kilomètres du but. Le peloton a fait la jonction à 9 kilomètres pour se lancer dans la préparation du sprint final qui a tourné à l’avantage de l’Italien Davide Ballerini devant le Néo-Zélandais Corbin Strong (Israel-Premier Tech) et l’Italien Stefano Oldani (Alpecin-Deceuninck).

Ballerini a succédé au Belge Remco Evenepoel, aujourd’hui champion du monde, qui s’était imposé en 2021 à Legnano devant les Italiens Alessandro Covi et Fausto Masnada.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale Coupe du monde 2022

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles