En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions Verviers Actualité de la région de Verviers

«J’ai tiré sans viser, je n’ai pas voulu tuer Cédric Carreel» jure Simon Janssens

Poursuivi pour le meurtre de Cédric Carreel commis à Spa la nuit du 20 mars 2020, Simon Janssens a donné sa version des faits.

Simon Janssens a soutenu lundi lors de son interrogatoire devant la cour d’assises de Liège qu’il n’avait pas l’intention de tuer Cédric Carreel (38 ans) lorsqu’il a fait feu en sa direction. L’accusé a soutenu qu’il souhaitait faire peur à son adversaire après avoir été menacé.

Les faits reprochés à Simon Janssens s’étaient déroulés à Spa dans le quartier du Vieux-Spa la nuit du 20 mars 2020. Simon Janssens avait fait feu sur Cédric Carreel, qui s’était plaint du bruit de la musique provenant de l’appartement voisin.

Cédric Carreel habitant l’appartement en-dessous de son tueur.
Cédric Carreel habitant l’appartement en-dessous de son tueur. - D.R.

Lors de son interrogatoire par le président Philippe Gorlé, Simon Janssens a détaillé les différentes étapes de son parcours de vie. Il a décrit une enfance normale, avec une éducation «à la dure» dispensée par son père. C’est en 2003, vers l’âge de 14 ans, que sa vie a pris une orientation différente lorsqu’il a changé d’établissement scolaire. Il dit avoir perdu ses connaissances et avoir fréquenté de mauvaises personnes. Il a commencé à fumer du cannabis et à faire des bêtises, alors qu’il s’est dirigé vers un enseignement technique. L’accusé a ensuite entamé sa vie professionnelle et a cumulé divers emplois comme intérimaire.

Simon Janssens a aussi évoqué ses ennuis judiciaires, avec une première peine de 15 mois de prison avec sursis pour un vol avec violences. Il a endossé une seconde condamnation d’un an de prison pour trafic de stupéfiants à Spa. Une troisième condamnation à 150 heures de travail est intervenue en 2010 pour vol qualifié de bouteilles d’alcool.

Simon Janssens a également évoqué ses différentes relations sentimentales ainsi que son addiction aux jeux de hasard, pour laquelle il s’est fait interdire de casino. Il a également évoqué une tentative de suicide survenue en 2016, alors qu’il avait voulu sauter d’un pont.

En 2019, Simon Janssens a acheté une carabine, avec l’intention de faire un bénéfice sur une éventuelle revente. Mais il l’a conservée, s’amusait à tirer sur des canettes et la dissimulait sous son lit. C’est en 2020, après s’être endetté par la consommation de cocaïne, qu’il a emménagé à Spa chez l’ami qui acceptait de l’héberger sans contrepartie.

Les faits s’étaient déroulés en plein confinement, une époque à laquelle Simon Janssens respectait peu les règles imposées. Il fréquentait des amis et recevait des visites. La nuit des faits, il avait reçu un couple d’amis. Puis, il avait décidé de sortir. C’est après son retour, vers 01h30, que s’était déroulée la scène.

Des regrets

Selon Simon Janssens, Cédric Carreel s’est plaint du bruit causé par les allées et venues et a mis la musique très fort. Il a alors crié « viens » à travers le couloir de leur immeuble à appartements. « J’ai pris l’arme qui était chargée sous mon lit, car j’avais très peur. Je l’ai déposée sur le palier à l’entre sol et je suis descendu. Je voulais discuter et savoir pourquoi il avait frappé au plafond, mais je n’ai pas eu le temps de discuter longtemps. Il m’a frappé dans le ventre. J’ai répondu d’un coup de poing dans l’œil. J’ai voulu remonter, mais il m’a agrippé par le pull et m’a fait trébucher. Je me suis dégagé de son emprise, je suis monté par l’escalier, j’ai pris l’arme et je lui ai dit de rentrer chez lui. Il avait la haine dans les yeux, après plusieurs années de tapage nocturne. Il m’a regardé d’un air fou et a fait un mouvement vers moi. Par réflexe et par peur, j’ai tiré sans viser. Je n’ai pas voulu le tuer », a soutenu l’accusé.

Simon Janssens a affirmé avoir des regrets. « Pour la mort de Cédric Carreel et pour ma propre vie qui est foutue », a-t-il terminé.

Les auditions des médecins légistes auront lieu mardi.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Verviers Actu

Voir plus d'articles