En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Actualités Santé

Précarité menstruelle: le projet pilote devrait être étendu à toute la Wallonie en 2023

Le projet pilote assurant la mise à disposition de protections périodiques pour les femmes en situation de précarité dans les provinces de Liège, de Namur et de Hainaut, devrait être étendu aux restes des provinces wallonnes en 2023, a indiqué mardi, en commission du parlement régional, la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale.

Au sud du pays, 32% des femmes rencontrent plus ou moins régulièrement des difficultés financières liées à l’achat de leurs protections périodiques, selon une enquête de l’asbl Synergie Wallonie.

de videos

Pour répondre à ce problème, le gouvernement wallon a lancé un projet pilote assorti d’un budget de 440.000 euros. «En province de Liège et dans le Hainaut, une quarantaine d’ASBL partenaires issues de tous secteurs avaient déjà rejoint le réseau en juin et les contacts se multipliaient pour élargir les partenariats. Près de 200.000 serviettes avaient été livrées et d’autres livraisons étaient encore attendues. Vingt distributeurs par province étaient aussi disponibles et répartis sur le territoire en fonction des demandes des partenaires», a expliqué la ministre Morreale (PS).

La province de Namur a quant à elle connu des difficultés de démarrage dans la mesure où elle n’a pu engager sa coordinatrice de projet que dans le courant du mois de juin, a-t-elle ajouté.

Une rencontre avec les trois porteurs de projets - les centres de planning familiaux des provinces concernées - est prévue le 13 octobre. «Si l’évaluation positive se confirme, j’entends élargir le projet aux provinces du Luxembourg et du Brabant wallon en 2023», a assuré Christie Morreale.

«Par ailleurs, nous finalisons, avec mes collègues de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Caroline Désir, et de la COCOF, Barbara Trachte, un accord de coopération visant à généraliser l’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle dans l’enseignement obligatoire et spécialisé. Il devrait être approuvé par nos différentes instances dans les prochaines semaines», a-t-elle annoncé.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater Le sondage

Aussi en Santé

Voir plus d'articles