En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil Régions Verviers Actualité de la région de Verviers

Meurtre à Spa: Simon Janssens et Cédric Carreel occupaient un immeuble bruyant

L’immeuble de Spa où Cédric Carreel a été tué par Simon Janssens était une habitation bruyante, ont confirmé mardi plusieurs témoins devant la cour d’assises de Liège. Les voisins ont évoqué des nuisances qui étaient récurrentes.

Les faits reprochés à Simon Janssens s’étaient déroulés à Spa, plus précisément dans le quartier du Vieux-Spa, la nuit du 20 mars 2020. L’intéressé avait fait feu sur Cédric Carreel (38 ans), qui s’était plaint du bruit de la musique provenant de l’appartement voisin.

Les protagonistes de l’affaire occupaient une maison située rue Deleau à Spa. Cette habitation était divisée en deux appartements. Cédric Carreel, la victime, occupait l’appartement du rez-de-chaussée. Gaëtan F. occupait un appartement réparti sur les étages supérieurs et hébergeait Simon Janssens.

Selon un voisin, Gaëtan F. n’était pas une personne facile. Il était inconstant et manquait d’empathie pour les autres. Il serait à l’origine de beaucoup de nuisances sonores.

« Il y avait parfois beaucoup de bruit chez lui. Il y avait du chambard dans cette maison. Les problèmes de bruit étaient tellement récurrents que le voisinage vivait avec. Il y avait tellement de bruit de fond que les voisins directs avaient de grosses difficultés », a indiqué un témoin.

Un autre voisin a évoqué des détonations provenant parfois du premier étage de l’immeuble. Ce voisin a également évoqué des nuisances sonores survenant au milieu de la nuit, avec l’utilisation de musique ou des allées et venues de personnes sous influence d’alcool et qui sortaient dans la rue en parlant fort ou même en criant.

Le locataire de l’appartement, Gaëtan F., n’a pas pu être entendu par la cour. Il pourrait s’être réfugié en Tunisie depuis les faits. À l’époque des faits, Simon Janssens résidait chez lui depuis quelques semaines, sans y être domicilié.

Énervé par le confinement

La cour a également entendu plusieurs personnes qui ont côtoyé l’accusé la veille des faits. Lorsqu’il s’était rendu chez une amie, Simon Janssens avait évoqué être énervé. Il ne respectait pas les règles du confinement lié à l’épidémie de Covid. Il avait évoqué une rupture avec sa copine, qui venait de mettre un terme à leur relation parce qu’il ne respectait pas les règles du confinement. C’est à cette occasion que Simon Janssens avait réclamé et obtenu un Xanax.

Des amis qui ont fréquenté Simon Janssens durant la soirée ont confirmé avoir joué sur la Playstation avec lui et bu quelques verres. Mais il n’y avait eu aucun débordement durant cette première partie de soirée. C’est après qu’ils ont appris que Simon Janssens s’était plaint d’avoir été gêné par leurs discussions de couple.

Les derniers experts et les témoins de moralité seront entendus mercredi.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Verviers Actu

Voir plus d'articles