En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Régions Bruxelles Actualité de la région de Bruxelles

Anderlecht prévoit d’augmenter des frais scolaires

Le collège anderlechtois prévoit une augmentation des frais scolaires. Le coût des repas scolaires, de natation, des activités socio-culturelles et des stages de vacances est concerné par cette augmentation.

À Anderlecht, le collège des bourgmestre et échevins soumettra au conseil communal du 6 octobre l’augmentation de plusieurs frais scolaires : les repas chaud du midi passent de 2,50 euros à 3 euros pour les primaires, la natation de 45 euros à 50 euros, les activités socio-culturelles de 40 euros à 45 euros et les stages de vacances de 20 euros à 25 euros. Une décision que dénonce le PTB.

« Le collège va à l’encontre de sa politique générale de majorité, qui prévoit entre autre une intensification de la gratuité scolaire. Certes c’est la crise, mais ce n’est pas aux parents de supporter encore une fois la crise. Beaucoup de ménages sont déjà au bord du gouffre avec l’explosion du prix de l’énergie, des loyers trop chers. C’est un nouveau coup dur, on touche encore une fois à un besoin essentiel, à savoir la scolarité des enfants », réagit Giovanni Bordonaro, chef de groupe du parti.

Le conseiller communal a calculé une augmentation de près de 90 euros par an pour un seul enfant. « On ne parle pas de quelques euros symboliques. L’augmentation la plus importante et qui va faire le plus mal est certainement les repas chauds du midi. La conséquence est que beaucoup d’enfants vont être privés d’un repas chaud parce que les parents ne savent plus supporter l’addition ou ne profiterons plus d’activités le mercredi après-midi », estime le conseiller communal qui affirme que pour les parents de plusieurs enfants, l’addition double ou triple.

Pour le PTB, la commune doit faire preuve de créativité pour ne pas augmenter ces frais scolaires et poursuivre coûte que coûte une politique qui tend vers la gratuité scolaire. « Voir ce qui peut être fait au niveau communal ou faire pression auprès des autres entités pour trouver un nouveau financement. Mais rendre moins accessible la scolarité des enfants et ses activités n’est pas une option »

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Actu

Voir plus d'articles