En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

«Je continuerai à défendre l’organisation du Grand Prix de Belgique» affirme le ministre wallon de l’Economie Willy Borsus

Malgré l’ardoise, à charge de la Région, de plus de 12 millions d’euros pour éponger les déficits des Grands Prix de Belgique de F1 2021 et 2022, le ministre wallon de l’Économie, Willy Borsus, continuera à défendre l’organisation de l’événement, a-t-il assuré mercredi en séance plénière du parlement régional.

Selon La Libre, le libéral aurait demandé, en plein conclave budgétaire, quelque 37 millions d’euros pour la Formule 1.

« Il ne faut pas tout confondre », a expliqué Willy Borsus aux députés qui l’interrogeaient sur la question. « L’intervention régionale concerne les pertes enregistrées par le GP. On parle ici de 6 millions en 2021 et de 5,7 millions en 2022 », a-t-il détaillé en pointant « le mouvement décroissant » de l’intervention de la Wallonie au fil des années.

S’y ajoute le prix du plateau – la présence des stars et de leurs voitures – qui représente un montant de 22 millions en 2022 et de 25 millions en 2023, en grande partie récupérable par la Région. « Il n’y a donc pas de 37 millions à l’horizon », a assuré le ministre

« La F1, ce sont aussi des retombées et une visibilité pour la Wallonie, avec notamment 500 millions de téléspectateurs, soit plus que les derniers Jeux olympiques. Une étude, qui va être actualisée, a démontré qu’un euro investi représente 3,15 euros de retombées », a-t-il encore indiqué.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale Coupe du monde 2022

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles