En ce momentCoupe du monde 2022Nouveau Ciné-Télé-RevuePermis de conduire Accueil Régions Charleroi Actualité de la région de Charleroi

«On en a marre des dépôts d’immondices!»: le ras-le-bol des habitants de la rue Fessler à Marchienne-au-Pont

Rue Fessler, en plein cœur d Marchienne, les riverains vivent tous les jours avec de nouveaux dépôts d’immondices sous leurs yeux. Faut-il le dire, ils en ont plus qu'assez : « Tous les jours, on a droit à des dépôts en tous genres ! »

« Tous les jours, c’est le même tableau, avec à chaque fois de nouveaux détritus différents ! », tempête Nicolas, un riverain de la rue Fessler, à Marchienne-au-Pont. L’homme, « Marchiennois pure souche », travaille ici depuis une quinzaine d’années : « Et depuis le départ jusqu’à aujourd’hui encore, je reste scandalisé par ce que nous voyons », déplore-t-il. Ce qu’il voit ici, ce sont hélas des dépôts constants et réguliers d’immondices en tous genres, de toute taille et de tout volume. « Début de semaine, on a eu droit à des matelas, avec des sacs remplis de vêtements rapiécés… Ils ont été enlevés, mais pour être remplacés tout aussi rapidement par d’autres détritus. Les gens font ce qu’ils veulent, malgré toutes nos alertes », déplore ce commerçant légitimement offusqué.

marchienne 30 août

« On sait que Marchienne n’a pas une belle image : nous essayons d’y travailler, de faire vivre notre quartier… Tout cela est mis à rien par des gens qui sont pires que des cochons. Fin août, déjà, j’avais fait une publication qui avait été reprise par la Nouvelle Gazette : tout cela n’a servi à rien, alors même que nous interpellons souvent notre agent de quartier. C’est vrai, Tibi vient régulièrement relever tout ce qui est déposé ici… Mais une fois ces déchets retirés, c’est pour en voir d’autres réapparaître dès le lendemain, c’est à désespérer ! », se désole encore Nicolas.

Un endroit problématique

L’intercommunale Tibi intervient ici très régulièrement, comme on nous le confirme. Déjà début septembre, le cabinet de l’échevinat Propreté de la ville de Charleroi était revenu sur la situation problématique du quartier : « Nous sommes conscients que la rue Fessler, notamment, est un endroit problématique quant à ce problème de dépôts clandestins », confie-t-on du côté du cabinet de l’échevin Mahmut Dogru. « Pour ce qui est du mode de répression, on aimerait travailler en coordination avec tous les services pour s’assurer une certaine transversalité, mais ce n’est pas chose aisée. Il faut pratiquement changer de philosophie de travail, d’autant plus que le Covid n’a pas aidé. Mais cette idée de coordination pour une meilleure répression plaît, et est de nouveau sur la table de discussion », déclarait-on voici déjà un mois auprès du cabinet Dogru.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Charleroi Actu

Voir plus d'articles