En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions Mons Actualité de la région de Mons-Borinage

Le collège communal remet un avis favorable au projet Belfius à Mons: «Penser que Belfius essaye de faire quelque chose de bien, c’est très naïf!», peste un riverain

Alors que le projet de transformation de la banque Belfius fait débat depuis deux ans, le collège communal a remis un avis favorable. Les riverains réagissent vivement.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Le projet de transformation du bâtiment Belfius à Mons a le mérite de faire parler de lui. Depuis septembre 2020, de nombreux riverains ont fait entendre leurs critiques. Le bâtiment actuel sera détruit pour construire un nouveau à la même place, à l’angle de la place des Chasseurs et de l’avenue Jean d’Avesnes. En juin 2022, Belfius a soumis un plan modifié de la construction, toujours loin de faire l’unanimité. Ce mardi, Maxime Pourtois, échevin de l’Urbanisme, a annoncé que le collège communal a rendu un avis favorable.

Le bâtiment se veut moderne.
Le bâtiment se veut moderne. - NOHO Architecture.

S’exprimant sur son profil Facebook, l’échevin liste cinq raisons qui ont poussé le collège à faire ce choix.

Pour l’échevin, un des points importants, « c’est la création de logements de qualité ! Parmi les 93 logements créés, plus de la moitié vont de deux à quatre chambres, de 80 m² à plus de 200 m². On est donc très loin des « cages à poule » ! D’autant plus qu’ils sont pour une grande majorité accompagnés d’un balcon spacieux ou d’un accès à un espace arboré. »

Il insiste également sur la proximité du centre-ville. « Pour nous, c’est super important, ça veut dire que l’on offre la possibilité à tous ceux qui y vivront de pouvoir aller faire leurs courses ; aller dans les bars et resto, faire leurs loisirs… à pied ! Sans utiliser la voiture et son impact négatif. C’est une volonté assumée du collège : nous voulons refaire venir du monde en ville pour la rendre vivante et diminuer l’emprise de la voiture. »

Voici à quoi devrait ressembler le bâtiment.
Voici à quoi devrait ressembler le bâtiment. - NOHO Architecture

Une des priorités est également portée sur la création d’un nouvel espace vert. « Aujourd’hui, tout l’intérieur du site est composé de béton. Demain, ce sera un cheminement arboré, ouvert à tout le monde, qui traversera tout le site avec des arbres et des espaces verts, en plus des arbres remarquables présents aujourd’hui et maintenus ! »

L’échevin y voit également une volonté de présence de Belfius au sein du paysage montois. « C’est le maintien et la modernisation du siège régional de la banque ! À l’heure où les banques ferment de plus en plus d’agences, voir que Belfius investit dans son siège et en fait un des plus à la pointe est aussi un élément important. »

Quant à l’architecture qui dénote du paysage montois habituel, « c’est une architecture contemporaine et assumée ! Dans tous les cas, le collège assume vouloir, aux entrées de la Ville, une architecture contemporaine, qui attire l’œil et marque l’évolution dans le temps de la Ville. Attention, le bâtiment le plus haut n’est qu’au niveau de l’angle ! Les deux côtés du projet partent du gabarit des habitations voisines pour croître progressivement jusqu’à l’angle, ou le bâtiment est plus haut, pour donner un élan. Il sera de teinte blanche, pour le côté contemporain en rupture, et avec des matériaux plus traditionnels revisités, comme l’ardoise par exemple. »

Si ces arguments ont convaincu le collège communal, certains riverains, opposés au projet, sont d’un tout autre avis et comptent bien réagir…

********** ** ****** *** *********

** ***** *** ****** ****** ***** ******* ******** ** **** *** ** **** *********** ********* ** *** ******* ** ********* ** ********* ******* *** ********* ********** *** ***** ******** ** ********* ******** ************* *** *********** ** ********** *** ****** ** ****** **** ***** ****** ********* ** ********* ** ******** * ********** ********** ******** ******** ** ********** **** *** ** ** ******** ** ********* ********** ** ***** ********** ** *** ******* *** ** ********* ********** ***** ********* **** ********** ** ****** **** *** ******************

***** *** ********* ****** *** ** ********* ** ***** ***** **** ************** *** ******* ****** ** ***** ******* ***** ** ***** ******* ***** ****** ******* ***** ** ****** ****************** ********** *** **** ********* ** *********** ** **** *** ******* ******** ** ******* *** ********* ***** ** ***** ****** ******** ******* *** ******* ** *********************

**** ***** ** *******

**** ********* ** ***** ******* *** ****** ********** ****** ***** *** ** ****** ** ******** ** ******* ********* ******** ** ******** ********** ** ******* *** ******* ** ***** ************** ** ***** *** ******** ** ****** ***** ** **** *************** **** ** ****** ** ******* ** ** **** ******** ********** ********** ******** **** ************ ** ******* ** ******* ********* ********** ******** ******* *** ******* *** ******** *** **** ********* ** ******* ********* ** ******* *** ** ******* ***** *********** ** *** ******* ** ****** ***** *********** *** ** ******* ** ********** ** ***** **** ******* *** *** ********** ********* ******* **** **************

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Mons Actu

Voir plus d'articles