En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Mons Faits divers

Des concessionnaires automobiles, un policier, un comptable et d’anciens patrons de sociétés déclarées en faillite impliqués dans un vaste trafic de voitures: ils sont jugés à Mons

Une vingtaine de prévenus sont rejugés à Mons pour un vaste trafic de voitures neuves…

En première instance, ce vaste dossier avait été plaidé devant le tribunal correctionnel de Charleroi. Le procès avait même eu lieu au Spiroudome en raison du nombre important de prévenus. Ils étaient alors 49.

Le dossier revient devant la cour d’appel de Mons. Ils sont encore une vingtaine à être rejugés. Certains ont écopé de lourdes peines en première instance : six ans, cinq ans, 50 mois, 37 mois de prison, ainsi que de lourdes amendes et des interdictions de gérer une entreprise pour une période de dix ans.

L’organisation criminelle faisait appel à des prête-noms, des gens en détresse financière et sociale, afin d’obtenir des crédits pour acquérir des voitures neuves. Les documents d’identité de ces personnes étaient accompagnés de fausses fiches de paie. Outre les faux, d’autres préventions ont été retenues par le ministère public : blanchiment, escroqueries, recel, possession de drogues et d’armes.

Sur plusieurs jours

Sur les bancs des prévenus, on retrouve des concessionnaires automobiles, un policier, un comptable ou encore des anciens patrons de sociétés déclarées en faillite.

Mercredi, la présidente de la cour d’appel a procédé à l’instruction d’audience et à l’audition des avocats des parties civiles. Le procureur fédéral présentera son réquisitoire lors de l’audience de ce jeudi matin. Les avocats de la défense plaideront dans la foulée. Le procès se poursuivra vendredi matin, mercredi, jeudi et vendredi prochains.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Mons Faits divers

Voir plus d'articles