En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Verviers Faits divers

Meurtre du policier Delrez: les plaidoiries sur la culpabilité débuteront ce vendredi

Au procès d’assises d’Yvo Theunissen, accusé d’avoir abattu d’une balle à la nuque le policier Amaury Delrez, la quatrième journée, consacrée à l’audition des témoins, s’est terminée ce jeudi. Les plaidoiries sur la culpabilité suivront vendredi.

Les avocats Dimitri de Béco, Alexandre Fabribeckers et Gino Houbrechts plaideront d’abord au nom des parties civiles. Viendra ensuite le tour du substitut du procureur général Ken Witpas qui présentera son réquisitoire. Me Sven Mary assurera quant à lui la défense de l’accusé.

En cas de verdict de culpabilité, le débat sur la peine suivra lundi, a annoncé le président de la cour, Dirk Thys, jeudi à la fin de l’audience.

Le dernier témoin à avoir été entendu à la barre jeudi était la détective de la police judiciaire fédérale de Liège qui a mené l’enquête de moralité réalisée sur l’accusé.

La vie amoureuse et professionnelle d’Yvo Theunissen a une fois de plus été passée en revue. Le quadragénaire a commencé à se droguer dès l’âge de 15 ans. Il a d’abord travaillé comme vendeur de meubles, mais a rencontré de nombreuses difficultés. Il a ensuite vécu une rupture amoureuse. Depuis 2015, il luttait contre la dépression. Chaque jour, il sniffait entre cinq et huit grammes d’amphétamines. Il avait également une consommation importante et fréquente d’alcool.

« En ce qui concerne sa période de détention, il est décrit comme un prisonnier modèle. Il est ’écrivain’ à ses heures perdues et occupe donc une fonction de confiance qui lui permet de se déplacer plus librement auprès des autres détenus. Il reçoit beaucoup de demandes de visites en prison », a déclaré l’enquêtrice Leyla Soy, qui a ajouté que durant l’enquête de moralité, l’accusé n’a jamais exprimé spontanément de regret par rapport à ce qu’il s’était passé.

Si au début du procès, l’accusé avait dit ne pas se souvenir d’avoir tiré avec une arme, il a fini par avouer jeudi avoir tiré sur le policier Amaury Delrez. Au cours de la journée de jeudi, il s’est à plusieurs reprises excusé auprès des parents et proches de la victime.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Verviers Faits divers

Voir plus d'articles