En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Namur Faits divers

Un couple de Gembloux propose une partie à trois à une amie, elle refuse: «J’ai été séquestrée et frappée»

Deux prévenus, en couple, se retrouvent devant le tribunal correctionnel de Namur. Ils sont poursuivis pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité de plus de quatre mois et séquestration envers... une amie.

Le parquet de Namur a réclamé ce vendredi devant le tribunal correctionnel la confirmation d’une peine de deux ans de prison infligée à deux prévenus condamnés par défaut et qui ont fait opposition.

Ceux-ci devaient répondre de préventions de coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité de plus de quatre mois et de séquestration.

Les faits ont eu lieu à Gembloux en décembre 2018. Les deux prévenus, qui forment un couple, ont accueilli une amie qui traversait un épisode dépressif. Après avoir consommé de l’alcool, ils lui auraient proposé une partie à trois, ce qu’elle a refusé. La victime déclare ensuite avoir été séquestrée et frappée. Me de Fauconval, conseil de la victime, réclame 500 euros. L’avocat précise que sa cliente présente aujourd’hui encore un important stress post-traumatique.

«La victime est instable et dépressive»

Le ministère public requiert la confirmation de la peine initiale. Le conseil des prévenus plaide l’acquittement de ceux-ci. «La victime est instable et dépressive. Le médecin qui l’a examinée estimait qu’elle avait pris de la drogue», a-t-il souligné.

Le jugement est attendu le 4 novembre.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Namur Faits divers

Voir plus d'articles