En ce momentCoupe du monde 2022Nouveau Ciné-Télé-RevuePermis de conduire Accueil Régions Brabant wallon Actualité de la région du Brabant wallon

Démission de la bourgmestre Françoise Pigeolet: c’est une «femme de l’ombre» qui lui succédera à la tête de la Wavre

Après la démission ce vendredi de Françoise Pigeolet, il est déjà l’heure de désigner son ou sa remplaçante au poste de bourgmestre de la cité wavrienne.

Anne Masson, 1re échevin de la ville de Wavre, prendra la succession de Françoise Pigeolet à la tête de la ville. Celle qui avait obtenu le deuxième score aux élections de 2018 deviendra bourgmestre après le conseil communal du 22 novembre prochain.

Si elle a indiqué vouloir garder un droit de silence jusqu’à son intronisation, celle qui occupe également le poste de présidente de l’Intercommunale sociale du Brabant wallon a tenu à remercier le travail effectué par l’ancienne bourgmestre : « Je suis admirative de son courage pour prendre une telle décision », a-t-elle livré, très émue.

« Une femme de l’ombre », comme elle se surnomme, ce changement sera « un passage à la lumière » puisqu’elle occupe son poste d’échevine depuis 2002, avec quelques brefs passages en tant que bourgmestre faisant fonction. Anne Masson reprendra donc le flambeau dans une année difficile. Et avec les prochaines échéances – vote du budget 2023 sur fond de crise économique – nul doute que ces deux dernières années avant les prochaines élections seront mouvementées.

Coup de tonnerre politique à Wavre, Françoise Pigeolet démissionne de son poste de bourgmestre: «J’ai donné tout ce que j’ai pu à la Ville» (vidéo)!

Une conférence de presse exceptionnelle s’est tenue ce vendredi midi dans la salle des Carmes, à l’Hôtel de Ville de Wavre.

Alors qu’il y a un mois, Françoise Pigeolet (MR) nous recevait dans son bureau pour une interview exclusive à l’entame de son « avant-dernière » rentrée politique de la mandature, tout a basculé ce vendredi. Sur le plateau de LN24, la bourgmestre a annoncé démissionner de son poste. Une réunion à midi tapant se déroule actuellement à l’Hôtel de Ville de Wavre avec les échevins et la presse.

de videos

Arrivée au 2/3 de sa mandature – quatre années donc à arborer l’écharpe mayorale –, Françoise Pigeolet décide donc de se retirer de la vie politique wavrienne. L’ancienne bourgmestre, bientôt âgée de 66 ans, évoque des soucis de santé qui la contraignent aujourd’hui à occuper ce poste.

B9732045149Z.1_20220909173534_000+GU5L7MK4V.1-0
D.R.

« Ma résistance ne permet plus d’assumer le rythme, la disponibilité et l’énergie nécessaires à l’exercice de mon mandat. J’ai donné tout ce que j’ai pu à la Ville, il est important à présent pour ma santé de lever le pied », explique-t-elle ce vendredi avec émotion. Ce qui était censé être son « avant-dernière » rentrée politique s’est transformé en « dernière »...

Un contexte difficile

Lors de notre entretien, Françoise Pigeolet évoquait que ces quatre dernières années n’avaient « pas été de tout repos ». Entre la crise sanitaire, l’épisode des inondations et maintenant la crise énergétique, Wavre n’a pas été épargné. Et visiblement, sa bourgmestre non plus… « Honnêtement, ces événements sont très compliqués à gérer. (…) Émotionnellement, c’est dur à gérer », nous confiait-elle il y a pile un mois.

Entre son poste de bourgmestre faisant fonction (de 2007 à 2011 ainsi que de 2014 à 2018) et celui de bourgmestre, Françoise Pigeolet est devenu un visage important de la politique wavrienne. Un visage dont l’Hôtel de Ville devra désormais se séparer. « C’est une démission et pas un abandon », conclut-elle.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Brabant wallon Actu

Voir plus d'articles